Prévision d’un trafic mobile de données onze fois plus élevé en 2018


    Jean-François Ferland - 05/02/2014

    Une étude de Cisco prédit que 190 exaoctets de données transiteront par les réseaux mobiles à l’échelle mondiale durant l’année 2018.Vidéo mobile

    Le fournisseur d’équipement de réseautique et de télécommunications Cisco, dans un rapport d’étude du trafic mobile de données à l’échelle mondiale de 2013 à 2018, estime que 18 exaoctets de données auraient été acheminés par les réseaux mobiles en 2013.

    En comparaison, l’ensemble du trafic de données dans Internet en 2000 aurait constitué un exaoctet.

    Mensuellement, 1,5 exaoctet de données aurait transité en moyenne par les réseaux mobiles en 2013, contre 820 pétaoctets de données en 2012.

    Pour 2013, à l’échelle mondiale, l’étude de Cisco estime que 53 % du trafic mobile aurait été lié à du contenu vidéo (50 % en 2012) et qu’il y aurait eu 7 milliards d’appareils et liaisons mobiles (6,5 milliards en 2012).

    D’ailleurs, les appareils intelligents auraient constitué 21 % des appareils et liaisons mobiles. Ces appareils intelligents auraient reçu ou envoyé 88 % du trafic mobile de données.

    En 2013, le débit moyen de téléchargement sur un appareil mobile aurait été de 1,3 mégabit par seconde (Mb/s), contre 526 kilobits par seconde (Kb/s) en 2012.

    L’étude de Cisco indique que les liaisons de type 4G auraient constitué 2,9 % de l’ensemble des liaisons mobiles et produit 30 % du trafic mobile à travers le monde en 2013.

    D’autre part, les téléphones intelligents auraient représenté 27 % des combinés mobiles en 2013 et produit 95 % du trafic de données sur les combinés mobiles à l’échelle mondiale.

    Par ailleurs, Cisco estime que 45 % de l’ensemble du trafic mobile de données aurait été délesté des réseaux mobiles vers des réseaux fixes, par le biais de liaisons Wi-Fi ou de femtocellules, en 2013. Sans ce délestage, le trafic mobile de données aurait augmenté de 98 % d’année en année, plutôt que de 81 %.

    Prévisions d’ici 2016 ou 2018

    Le rapport de l’étude de Cisco contient des prévisions à moyen terme qui ont trait au trafic et aux appareils en matière de mobilité.

    Selon ces prévisions, le trafic mobile de données pourrait être supérieur à 15 exaoctets par mois en 2018 et la vitesse moyenne de téléchargement pourrait être supérieure à 2 Mb/s en 2016.

    En 2018, les téléphones intelligents pourraient être liés à 66 % du trafic mobile et le trafic sur les réseaux mobiles 4G pourrait constituer 51 % du trafic mobile mondial.

    En 2018, selon les estimations de Cisco, 15,9 exaoctets de données pourraient transiter mensuellement par les réseaux mobiles. 54 % des appareils mobiles qui seront liés aux réseaux mobiles seront des appareils « intelligents » qui recevront ou enverrront 96 % du trafic mobile de données.

    Par ailleurs, 52 % du trafic mobile de données pourrait être délesté sur des réseaux fixes en 2018.

    Estimations et prévisions nord-américaines

    Dans le rapport d’étude de Cisco, on indique qu’en 2013 le volume du trafic mobile de données aurait été supérieur de 77 % au volume en 2012.

    En 2018, selon Cisco, il pourrait y avoiur 301 millions d’utilisateurs d’appareils mobiles en Amérique du Nord, contre 278 millions d’utilisateurs en 2013. En 2018, 93 % des appareils et liaisons mobiles pourraient être liées à des appareils intelligents.

    Également, en 2018, 51 % des appareils et liaisons mobiles en Amérique du Nord pourraient être compatibles avec les réseaux mobiles 4G.

    Enfin, le débit moyen de téléchargement sur les appareils mobiles en Amérique du Nord pourrait être de 4,5 Mb/s en 2018, contre 1,7 Mb/s en 2013.




    À propos de Jean-François Ferland

    Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
    Google+