Prévention de la fraude : les Canadiens seraient prudents, estime Visa


    Jean-François Ferland - 24/02/2011

    Selon un sondage de Visa Canada, la majorité des utilisateurs de cartes de paiement protégeraient leurs données confidentielles. Par contre, leur niveau de confiance serait encore peu élevé envers les transactions « immatérielles ».

    Selon des données provenant d’un sondage réalisé pour le compte de l’émetteur de cartes de paiement Visa Canada, 14 % des adultes au Canada partageraient le numéro d’identification personnel avec d’autres personnes.

    D’autre part, 11 % des adultes canadiens enverraient par courriel des renseignements relatifs à leur carte de paiement et 5 % transmettraient de tels renseignements au cours d’un appel téléphonique dont ils ne seraient pas l’émetteur. Bien que ces pourcentages soient peu élevés, ils indiquent néanmoins qu’un nombre non négligeable de consommateurs ont encore des comportements imprudents à l’égard de l’information confidentielle qui a trait à leurs cartes de paiement.

    Faible confiance envers les transactions sans carte

    Selon le sondage réalisé pour le compte de Visa, 94 % des Canadiens estimeraient que l’utilisation d’une carte de crédit dans un commerce de détail constitue une pratique sécuritaire.

    Toutefois, dans les situations où une transaction est réalisée sans l’utilisation physique d’une carte de paiement à bande magnétique ou à puce, le niveau de confiance diminue à 63 % dans le cas des transactions en ligne, à 52 % à propos des transactions par courriel et à 49 % pour les transactions par téléphone.

    D’autre part, 38 % des répondants au sondage auraient expliqué leur évitement du magasinage en ligne par des préoccupations liées à la sécurité.

    Ces données de sondage ont été publiées par Visa Canada en marge du Mois de prévention de la fraude, qui débutera le 1er mars 2011.

    Ces données proviennent d’un sondage omnibus qui a été effectué par la firme Ipsos Reid auprès d un échantillon de 1 419 adultes entre le 7 et le 9 février 2011. La marge d’erreur est 2,6 %, 19 fois sur 20.

    Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




    À propos de Jean-François Ferland

    Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
    Google+