Prestige Télécom déposera ses résultats financiers avec deux mois de retard


Denis Lalonde - 02/08/2011

Prestige Télécom prévient ses investisseurs que le dépôt de ses états financiers annuels vérifiés pour l’exercice terminé le 31 mars est retardé au-delà de la date limite, qui était le 29 juillet.

La direction de l’entreprise attribue ce retard à des « procédures supplémentaires de calcul de charges de dépréciation qui doivent être effectuées ».

Prestige Télécom assure travailler afin de dévoiler ses résultats financiers dans les plus brefs délais et prévoit déposer ses documents au plus tard le 30 septembre, soit deux mois après la limite permise.

L’Autorité des marchés financiers (AMF), conformément à ses directives, a émis une interdiction d’opérations, applicable immédiatement, qui interdit toute transaction sur les titres de la société par ses administrateurs, son chef de la direction et son chef de la direction financière. L’interdiction d’opérations restera en vigueur jusqu’à ce qu’elle soit levée par l’AMF, sur demande de la société, lorsque les résultats financiers auront été déposés.

Prestige Télécom devra également produire un rapport toutes les deux semaines jusqu’à ce que l’entreprise ait régularisé sa situation.

Processus de révision stratégique

Le 11 juin, Prestige Télécom, dont le siège social est situé à Baie-d’Urfé, avait annoncé qu’elle étudiait toutes ses options stratégiques dans le cadre d’une révision de sa structure de capital, avec le soutien du cabinet Samson Bélair/Deloitte & Touche.

Les options qui s’offrent à Prestige incluent l’obtention de financement, la restructuration de son capital, un partenariat stratégique, une fusion et la vente de l’entreprise.

Le 29 juillet, Prestige a conclu une entente d’accommodement temporaire avec son prêteur. Selon l’accord précédent, venant à échéance le 30 août, la facilité de crédit de l’entreprise est plafonnée à 25 millions de dollars. La nouvelle entente donne au prêteur l’option de retarder cette date d’échéance à sa discrétion.

Prestige Télécom, qui est spécialisée en services d’ingénierie, d’approvisionnement, d’installation et de soutien en réseautique, compte parmi ses actionnaires le gérant de Céline Dion, René Angelil, et le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté.

La société emploie plus de 1 000 employés professionnels et techniques et exploite 19 points de service situés dans neuf provinces à travers le Canada.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juin de Direction informatique, cliquez ici




Tags: ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW