Portrait technologique de l’industrie vestimentaire québécoise


Jean-François Ferland - 25/10/2013

Le CEFRIO publie un portrait de l’utilisation des TIC par les entreprises du secteur de la mode et du vêtement au Québec. Illustration du concept d'utilisation des TIC dans le domaine de la mode et du vêtement

Le CEFRIO, un organisme québécois de liaison et de transfert dans le domaine des technologies de l’information et des communications, a produit un rapport sur l’utilisation des technologies numériques par les entreprises du secteur de la mode et du vêtement. Ce constat a été effectué au moyen d’un sondage qui a été réalisé à l’automne 2012, par le biais d’Internet. 153 entreprises y ont participé, soit 54 ateliers créateurs, 56 manufacturiers, 33 grossistes importateurs, 6 détaillants et 4 entreprises qui exercent d’autres activités.

Enjeux, priorités d’affaires et TIC

Le rapport du CEFRIO souligne que 64,7 % de ces entreprises considèrent l’impact d’Internet sur leur modèle d’affaires comme étant un enjeu « très préoccupant » ou « assez préoccupant ». Cet enjeu se situe au cinquième rang des enjeux de ces entreprises, derrière la hausse des coûts de production, la concurrence internationale sur le marché local, la capacité à recruter de la main-d’œuvre et le vieillissement de la main-d’œuvre.

L’enjeu des compétences numériques des employés se situe au septième rang des enjeux (56,2 %), devant celui de l’impact de la mobilité (téléphones intelligents, tablettes, etc.) sur la fonction marketing (54,2 %) et celui de la communication à distance avec les partenaires et les fournisseurs (49 %).

Parmi les priorités d’affaires des entreprises du secteur pour les cinq prochaines années, qui font l’objet d’un classement dans le rapport du CEFRIO, plusieurs pourraient bénéficier de l’utilisation des TIC, dont le développement de nouveaux marchés cibles et de nouvelles clientèles, l’amélioration des processus de design, de conception et de développement des produits, l’amélioration de la chaîne d’approvisionnement, etc.

Dans ce classement, l’amélioration de la présence dans les médias sociaux arrive au neuvième rang (74,5 %), tandis que le développement de la vente en ligne arrive au douzième rang (69,9 %).

Utilisations et prévisions d’investissements

Selon le rapport du CEFRIO, 92,8% des entreprises de l’industrie de la mode et du vêtement utilisent des suites de bureautique, 83,7 % un site web informationnel, 81,7 % un logiciel comptable et 81,7 % un logiciel de design des produits.

D’autres TIC sont moins utilisées, alors que 45,1 % des entreprises utilisent un logiciel de développement de produits, 37,3 % un progiciel de gestion intégrée, 35,3 % un intranet, 34 % la gestion électronique des documents, 26,8 % l’infonuagique et 22,2 % un site internet adapté au mobile.

D’autres technologies sont utilisées de façon marginale, alors que seulement 9,2 % des entreprises utilisent un logiciel de marchandisage, 7,8 % l’informatique décisionnelle, 7,2 % un logiciel de données volumineuses et 3,9 % la technologie RFID.

Le rapport du CEFRIO indique quelles technologies pourraient avoir fait l’objet d’un investissement de la part des entreprises au cours des douze mois suivant la réalisation du sondage. Les cinq TIC en tête du classement sont le site web transactionnel (43,8 %), le site web informationnel (37,3 %), le site Internet adapté au mobile (30,7 %), le logiciel de design de produits (22,9 %) et le logiciel comptable (22,9 %).

Au bas du classement des investissements prévus, on retrouve le logiciel de marchandisage (8,5 %), les systèmes de terminaux (6,5 %), l’intranet (6,5 %), la technologie RFID (4,6 %) et le logiciel d’analyse des données volumineuses (3,9 %). Par ailleurs, 21,6 % des entreprises du domaine ne prévoiraient pas d’investissement dans les TIC durant cette période.

Selon le sondage réalisé par le CEFRIO, 41,2 % des entreprises du secteur de la mode et du vêtement disposent d’une ressource en TIC en interne, 44,5 % font appel à des ressources externes et 14,4 % n’ont aucune ressource.

Le rapport du CEFRIO traite des montants investis en TIC au cours des douze derniers mois, de l’utilisation prévue des pratiques d’affaires en ligne, de l’utilisation des médias sociaux dans l’industrie de la mode et du vêtement et du cyberachat d’articles de mode au Québec. Également, le rapport contient huit cas d’utilisation des TIC ainsi qu’un survol des technologies phares de l’industrie.

Mesure gouvernementale

Ce portrait de l’utilisation des TIC dans le secteur de la mode et du vêtement a été produit par le CEFRIO dans le cadre de la mesure PME 2.0 du ministère des Finances et de l’économie du gouvernement du Québec. Cette mesure vise la réalisation de projets pilotes d’utilisation des TIC par des petites et moyennes entreprises du secteur de la mode et du vêtement et du secteur de l’aéronautique.

En vertu de la mesure, quinze PME de chacun des secteurs intégreront les TIC à leurs processus d’affaires et de production. De 2013 à 2015, le CEFRIO procédera à l’accompagnement, la documentation et la diffusion des résultats des projets d’adoption des TIC par les PME participantes des secteurs visés. Québec consacrera six millions de dollars à cette mesure.




Tags: , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+