Perte nette trimestrielle, pertes d’emplois et restructuration prévues chez BlackBerry


    Jean-François Ferland - 20/09/2013

    BlackBerry prévoit rapporter une perte nette de 950 à 995 millions de dollars pour le deuxième trimestre de son année financière 2014.Logo de BlackBerry

    Le fournisseur canadien d’appareils et de services technologiques mobiles BlackBerry annonce qu’il prévoit rapporter des revenus de 1,6 milliard de dollars pour le trimestre financier qui a pris fin le 31 août dernier. De ces revenus, la moitié pourrait être attribuable à la prestation de services.

    Pour le trimestre, BlackBerry pourrait faire état de revenus qui sont associés à environ 3,7 millions de téléphones intelligents, dont la majorité serait des appareils fondés sur le système d’exploitation de génération précédente BB 7. Le fournisseur indique qu’il ne peut constater les ventes de modèles récents d’appareils, fondés sur le système d’exploitation BB10, tant qu’ils n’ont pas été vendus aux consommateurs finaux.

    Durant le trimestre, 5,9 millions de téléphones intelligents BlackBerry auraient été vendus à des consommateurs finaux, dont certains avaient été livrés dans les canaux de revente avant le début du trimestre en question.

    Surtout, BlackBerry indique qu’elle procédera à un amortissement comptable d’une valeur de 930 à 960 millions de dollars qui a trait à son inventaire d’appareils invendus et à des ententes avec des fournisseurs. Cet amortissement avait fait l’objet de prévisions de la part d’analystes il y a quelques heures. (Lire : BlackBerry encore aux prises avec des appareils invendus)

    Également, BlackBerry consacrera 72 millions de dollars à des activités de restructuration.

    Le fournisseur canadien s’attend à produire une perte nette ajustée trimestrielle qui se situera entre 250 et 265 millions de dollars. En tenant compte de l’amortissement comptable et des dépenses liées aux activités de restructuration, BlackBerry pourrait rapporter une perte nette en fonction des principes comptables généralement acceptés qui se situerait entre 950 et 995 millions de dollars.

    Restructuration et pertes d’emplois

    En raison de la concurrence intense dans le marché des téléphones intelligents, BlackBerry annonce qu’elle procédera à une restructuration de ses activités.

    Premièrement, le fournisseur réduit de six à quatre le nombre de modèles qu’il commercialisera auprès des marchés des organisations et des proconsommateurs (prosumers en anglais), soit les consommateurs du grand public dont les activités peuvent avoir des visées professionnelles. L’entreprise compte offrir deux modèles d’entrée de gamme et deux modèles de haut de gamme.

    Alors qu’elle avait déjà commercialisé les modèles Q10, Z10 et Q5 et annoncé récemment le modèle Z30, BlackBerry indique qu’elle a l’intention de repositionner le modèle Z10 afin de viser une clientèle d’entrée de gamme élargie.

    D’autre part, BlackBerry prévoit réduire de moitié ses dépenses d’exploitation d’ici la fin du premier trimestre de son année financière 2015. À cet effet, l’entreprise annonce qu’elle éliminera environ 4 500 postes ou environ 40 % de sa main-d’œuvre. Au terme de ces attritions, BlackBerry devrait employer environ 7 000 personnes dans le monde entier.

    Enfin, BlackBerry déclare que plus de 25 000 serveurs commerciaux et d’essais de type BES 10 (BlackBerry Enterprise Server) sont installés pour l’instant dans le marché, contre 19 000 serveurs en juillet 2013.

    Les résultats formels du deuxième trimestre de l’année financière 2014 de BlackBerry seront diffusés le 27 septembre prochain par l’entreprise.

    Rappelons que BlackBerry a amorcé, il y a quelques semaines, un examen de ses options stratégiques.




    À propos de Jean-François Ferland

    Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
    Google+