Perte nette trimestrielle et acheteurs potentiels pour Look Communications


Jean-François Ferland - 23/01/2013

Look Communications rapporte aucun revenu et une perte nette de 0,3 million de dollars pour le premier trimestre de son année financière 2013. Plusieurs acheteurs s’intéressent aux actions de l’entreprise.Logo de Look Communications

Look Communications, une entreprise ontarienne qui offrait des services sans fil de télédistribution et d’accès à Internet au Québec et en Ontario, n’a aucun revenu à rapporter pour le trimestre qui a pris fin le 30 novembre 2012. L’entreprise n’avait pas déclaré de revenu pour le premier trimestre de son année financière 2012.

Look Communications fait état de dépenses générales et administratives d’environ 316 000 dollars pour le trimestre complété. Ces dépenses sont inférieures de plus de la moitié aux dépenses d’environ 786 000 dollars qui avaient été comptabilisées par l’entreprise pour le trimestre correspondant de son année financière précédente. Look Communications a également déboursé environ 54 000 dollars pour une « compensation » pour laquelle l’entreprise ne fournit pas de détails, mais cette dépense a été contrebalancée par des revenus d’intérêt d’environ 58 000 dollars qui proviennent d’un investissement à court terme de 17,2 millions de dollars.

Look Communications rapporte une perte nette trimestrielle d’environ 312 000 dollars. Pour le trimestre correspondant de son année financière 2012, l’entreprise avait rapporté une perte nette d’environ 759 000 dollars.

Look Communications a liquidé la plupart de ses actifs en 2009 afin de régler une partie de ses dettes.  En mai 2009, l’entreprise a vendu pour environ 80 M$ sa licence de diffusion et d’utilisation de spectre à Inukshuk Sans-fil de Montréal, un fournisseur d’accès Internet sans fil aux communautés rurales et éloignées qui est exploité en coentreprise par Bell Canada et Rogers Communications.

(Au début de 2012, Bell et Rogers ont mis fin à la prestation de services d’accès portable à Internet par le biais d’Inukshuk et invité leurs clientèles à adhérer à leurs services mobiles à large bande. Les entreprises ont probablement réaffecté les spectres d’Inukshuk – dont les anciens spectres de Look Communications – à d’autres fins commerciales.)

À l’automne 2009, Look Communications a cédé sa clientèle des services télé à Bell Canada et sa clientèle des services Internet et d’hébergement à l’entreprise ontarienne Telnet Communications.

Lire l’historique de Look : Bilan annuel et quasi-épilogue chez Look Communications (Décembre 2009)

Acheteurs potentiels

Dans ses états financiers, Look Communications indique qu’elle poursuit l’examen des opportunités de réalisation d’investissement à l’aide des sommes et des avantages fiscaux qu’elle détient. Or, des événements survenus au cours des dernières semaines laissent présager des changements prochains au niveau de l’actionnariat de l’entreprise.

En novembre 2012, un actionnaire minoritaire de Look Communications, le fabricant de composantes de télécommunications Unique Broadband Systems qui est sous la protection des tribunaux contre ses créanciers, a amorcé un processus de vente de la participation qu’il détient dans l’entreprise. Unique Broadband Systems détient 37,6 % des actions avec droit de vote de Look Communications.

En parallèle, à la mi-décembre 2012, Look Communications a établi une entente de soutien avec un groupe d’acheteurs qui désire se procurer un maximum de 45 millions d’actions à onze sous l’unité, soit 49,9 % des actions avec droit de vote de l’entreprise. Ce groupe est composé de Robert Ulicki, un gestionnaire de portefeuille qui est aussi le président du conseil d’administration de Unique Broadband Systems, et un investisseur nommé Jeffrey Gavarkovs.

Le 11 janvier 2013, Look Communications a révélé qu’une entreprise torontoise du secteur minier nommée NWT Uranium, par le biais de sa filiale Niketo, souhaitait acquérir 33,2 millions d’actions à douze sous et demi l’unité, soit 49,9 % des actions votantes de l’entreprise. NWT Uranium réalise des projets d’extraction d’uranium au Québec, au Niger et au Mozambique.

En indiquant qu’il étudierait cette proposition et d’autres offres qui ont été reçues depuis la mi-décembre, le conseil d’administration de Look Communications a indiqué que la date butoir qui avait été établie pour la complétion d’une transaction avec Robert Ulicki et Jeffrey Gavarkovs, soit le 21 janvier 2013, serait reportée à plus tard.




Tags: , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+