Performance des athlètes : L’analyse en temps réel, c’est du sport


Jean-François Ferland - 23/06/2011

Un médecin et un ingénieur québécois ont développé une solution qui utilise des biosenseurs, des capteurs et le système d’acquisition de données PI System d’Osisoft pour analyser les performances des athlètes en temps réel. D’autres industries perçoivent déjà une utilisation pratique de la solution.

Dans le cadre d’une conférence de l’entreprise Osisoft, qui est spécialisée en systèmes d’acquisition de données en temps réel, Dr Denis Boucher, un docteur spécialisé en médecine expérimentale, et François Ruel, un ingénieur spécialisé en modélisation des procédés sont la boîte se nomme Hulix Conseil, ont fait la démonstration d’une solution d’analyse du mouvement physiologique en temps réel et sur le terrain. Cette solution, qui allie matériel, logiciel et réseautique, est utilisée en premier lieu pour l’amélioration des performances des athlètes.

MM. Boucher et Ruel, qui ont fondé une nouvelle entreprise nommée M2M Lab, ont amorcé en juillet 2010 des travaux de développement au niveau des technologies de mesure en temps réel des paramètres physiologiques du corps humain. M. Ruel a conçu un système de biosenseurs, d’accéléromètres et de capteurs aux fins d’une cueillette de données, dans le contexte de protocoles de test qui ont été établis par Dr Boucher.

Or, les entrepreneurs ont obtenu rapidement une très grande quantité d’information qu’il fallait traiter et analyser. Afin de réaliser rapidement ces tâches, les entrepreneurs ont eu recours au système d’acquisition de données PI System d’Osisoft. « Nous avons réussi à automatiser le processus et à obtenir ainsi beaucoup plus d’information que les tests qui étaient réalisés depuis le début des années 2000 », a déclaré M. Boucher.

Liberté d’essai

Le docteur Boucher, qui se spécialise depuis 1995 en analyse physiologique poussée, a expliqué que les applications traditionnelles de mesure de la performance des athlètes avaient une capacité restreinte de réalisation de tests dans l’environnement de pratique d’une activité physique.

« Nous pouvions tester des gens à l’extérieur, mais les données obtenues étaient limitées, alors que le gros des tests était effectué en laboratoire, a-t-il relaté. Le système de

François Ruel Denis Boucher M2M Lab analyse performances athlètes

L’ingénieur François Ruel et le docteur Denis Boucher, de M2M Lab, lors d’une présentation de leur solution d’analyse des performances des athlètes en temps réel.

biosenseurs et d’analyse qu’on intègre avec PI System nous permet de tester n’importe quel athlète, dans n’importe quelle condition, à n’importe quel endroit. Cela nous permet de voir ce qui se passe et ce qu’on peut modifier pour améliorer les performances. »

« On sort de l’entraînement général pour aller vers l’entraînement pointu où l’on cible des variables très précises afin de faire augmenter de façon exponentielle la performance, sans brûler davantage l’athlète. Nous obtenons des données d’ordre physiologique, cognitif et biomécanique, au niveau de la fréquence cardiaque et de la température corporelle… Nous obtenons des millions d’informations qui permettent d’identifier ce qu’il faut faire pour améliorer les performances de l’athlète », a-t-il ajouté.

M. Boucher a souligné que le service offert à l’aide de la solution de M2M Lab est accessible autant à l’athlète amateur qu’au professionnel. « Il y a dix ans, tout ce qu’on pouvait faire était réalisé avec des athlètes professionnels qui avaient de l’argent. Aujourd’hui la technologie est abordable et l’intégration avec avec le logiciel PI System est tellement simple que n’importe quel athlète peut en profiter. Récemment, pour son enfant, un père a payé le même prix pour un test qu’un professionnel du hockey aurait déboursé. »

Analyse mobile

MM. Boucher et Ruel s’intéressent maintenant à l’amélioration du caractère mobile de leur application. Alors qu’un essai a été réalisé il y a quelques mois avec des joueurs de hockey des Tigres de Victoriaville, dans la Ligue junior majeure du Québec, les entrepreneurs iront en Pennsylvanie le 27 juin prochain afin de tester l’application avec quatre joueurs des Flyers de Philadelphie.

Ces joueurs, qui porteront une bande dotée de biosenseurs et d’un boîtier contenant des capteurs, réaliseront une séance d’exercice intense de trois minutes sur la glace. Les biosenseurs prélèveront 125 échantillons à la seconde. Les joueurs se rendront ensuite au bord de la patinoire afin que les données de test soient transférées dans un ordinateur tablette ExoPC. Ces données seront envoyées par le biais d’un réseau mobile vers un serveur PI System, où elles seront analysées à l’aide d’algorithmes afin de déceler des aspects que les joueurs pourront améliorer afin de rehausser leurs performances.

M. Ruel a indiqué que l’application et les composantes qu’elle requiert seront offertes à court terme sous la forme de service, en location, dans le cadre de l’entraînement, de la perte de poids ou bien de la réadaptation.

« À moyen et long terme, on pourra se servir de téléphones intelligents, a expliqué M. Ruel. Puisque nous utilisons beaucoup le protocole Bluetooth, nous viserons surtout la plateforme Android. Les gens pourront se procurer un capteur, dont nous tentons présentement de réduire le coût, et l’utiliseront avec leur appareil personnel. »

M. Ruel a ajouté que des travaux étaient réalisés avec des fournisseurs de composantes afin de développer de nouvelles solutions, comme un système d’analyse respiratoire ou un électrocardiogramme intégré dans un textile intelligent.

« Les technologies que nous évaluons sont fournies avec des librairies qui peuvent être intégrées à notre solution, sans qu’on ait à se servir des logiciels des fournisseurs. La force de notre système est sa capacité d’utiliser diverses technologies qu’on intègre au besoin, au lieu d’acheter un kit complet qui fait tout. Nous pouvons développer de nouveaux protocoles de test et même développer nos propres technologies. Par exemple, nous avons un projet de capteur par bio-impédance. »

Applications industrielles

Martin Jetté, le directeur général de l’exploitation canadienne d’Osisoft, a dit percevoir dans la solution de M2M Lab un potentiel d’exploitation commerciale dans l’industrie de la santé, où Osisoft est peu présente.

« Dans le monde de la santé, on prend une donnée une fois par jour ou une fois par six mois, alors que dans le monde des procédés on fait des relevés à la seconde ou à la milliseconde. Nous ne comprenons pas pourquoi ces technologies ne sont pas déjà appliquées au corps humain, qui a une valeur infiniment plus grande qu’une usine », a-t-il déclaré.

Déjà, des clients d’Osisoft qui ont assisté à la présentation de MM. Boucher et Ruel auraient décelé des utilisations potentielles pour la solution.

« Des clients dans le secteur minier ont des employés qui conduisent des véhicules de transport du minerai et qui se fatiguent au cours d’une journée. Il serait intéressant de surveiller l’état de santé de ces gens qui travaillent au fond des mines, afin d’éviter des accidents qui pourraient endommager de l’équipement valant des millions de dollars », a expliqué M. Jetté.

« Cette solution pourrait être utilisée aussi dans le monde industriel et manufacturier pour surveiller des opérateurs ou des utilisateurs de machinerie lourde. On pourrait ainsi faire un suivi de ce qui se passe dans un procédé, mais aussi des gens qui opèrent ce procédé. »

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juin de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+