Panasonic arrive dans le monde des tablettes à usage commercial


Denis Lalonde - 09/08/2011

Commercialisant les ordinateurs portables Toughbook depuis plus de 15 ans, Panasonic a ajouté une corde à son arc dans le domaine de l’informatique robuste en annonçant le lancement d’une tablette Android à usage commercial pour le 4e trimestre.

Selon Panasonic, la tablette Toughbook comblera un vide en visant une clientèle mobile à mission critique. La tablette sera à l’épreuve des chutes, des liquides renversés, de la poussière et des saletés.

« La nouvelle tablette Toughbook offrira durabilité et protection contre les infiltrations aussi poussées que celles des appareils renforcés conformes aux normes militaires les plus strictes », soutient Panasonic dans un communiqué.

En matière de fonctionnalité, la Toughbook misera sur un écran de haute luminosité, lisible à la lumière du jour. La tablette inclura également un stylet actif, ce qui lui permettra de saisir des signatures sur l’écran tactile multipoint de 10,1 pouces.

La Toughbook aura également une liaison satellitaire GPS, deux caméras, une autonomie prolongée correspondant à un quart de travail, des accessoires de niveau professionnel, une liaison sans fil Wi-Fi. Une connexion à large bande enchâssée sera disponible en option.

La direction de Panasonic n’a pas précisé quel serait le prix de vente de sa tablette Toughbook.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juillet-août de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW