Paiement électronique: Interac veut modifier sa structure


Jean-François Ferland - 15/07/2013

Interac demande au Tribunal de la concurrence de changer sa structure afin de recouvrir ses coûts, dans le but de maintenir ses services et financer ses activités de R-D.Logo d'Interac

Interac, une entité qui gère un réseau transactionnel pour les paiements par carte de débit au Canada, veut délaisser sa structure d’association non constituée en personne morale et adopter celle d’une société à conseil d’administration indépendant.

Le commissaire du Bureau de la concurrence, John Pecman, a accepté de procéder à la modification du consentement d’Interac, qui a été formulé à l’origine en 1996. Toutefois, le Tribunal de la concurrence du gouvernement du Canada doit entériner cette demande. La modification de consentement, si elle est acceptée, serait valide pour cinq ans.

Interac, par le biais de sa nouvelle entité, serait en mesure d’appliquer un modèle de recouvrement des coûts qui servirait à assurer la prestation actuelle des services qui sont liés au paiement par carte de débit. Ce modèle de recouvrement des coûts servirait aussi à financer des activités de recherche et de développement qui mèneraient à la prestation de nouveaux services de paiement.

Au cours des derniers mois, Interac a pris part à des essais et à des initiatives de commercialisation de nouveaux services de paiement au Canada tels que l’offre d’une carte de débit sans contact par la Banque Scotia et la démonstration d’une transaction de paiement par débit à l’aide d’un téléphone mobile.




Tags: , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+