Outils de communication : changement des habitudes au Québec


Benjamin Jébrak - 30/10/2013

Le téléphone fixe est en perte de vitesse, au profit des moyens de communication mobiles, mais il se pourrait que les courriels et le clavardage suivent le même chemin, rapporte le CEFRIO.

Logo du CEFRIOUne nouvelle étude NETendances 2013 du CEFRIO, un organisme québécois de liaison et de transfert dans le domaine des technologies de l’information, révèle que les habitudes de communication des Québécois diffèrent de plus en plus selon la génération des utilisateurs.

Cette étude, réalisée en août et en septembre dernier auprès d’environ 1 000 personnes, s’est penchée sur les outils de communication qui sont mis à la disposition des Québécois.

Pour les entreprises en TI, ces tendances doivent être prises en compte, selon Claire Bourget, directrice de la recherche marketing au CEFRIO. « Il est essentiel pour les organisations de tenir compte des préférences de chaque génération en matière de modes de communication, car celles-ci ne sont pas toujours si prévisibles », explique-t-elle.

Le CEFRIO constate que le téléphone fixe reste l’un des outils de communication les plus fréquemment utilisés, à 88 % par rapport à 86 % en 2012. Par ailleurs, l’utilisation des outils de communication Internet tels que le courriel, la messagerie instantanée, la téléphonie Internet et le clavardage sont en hausse au Québec. Ils ont progressé de 11 % durant la dernière année.

Graphique des outils de communications de Québécois en 2012-2013

Source: Les modes de communications au Québec à travers les générations (CEFRIO, 2013)
Cliquez pour agrandir

Cette tendance se reflète aussi dans les abonnements chez les fournisseurs de services téléphoniques. Au cours de l’année, le téléphone fixe au Canada a perdu près d’un million d’abonnés tandis que les services cellulaires en ont gagné 5,8 millions, selon un récent rapport du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes.

Différences marquées entre les générations

L’étude NETendances 2013 révèle aussi que l’utilisation des outils de communication Internet varie selon l’âge des utilisateurs.

Alors que les jeunes privilégient les moyens de communication mobiles et Internet pour échanger, les plus âgés préfèrent le téléphone fixe. De plus, les jeunes adultes de 18 à 34 ans utilisent plus d’outils différents pour communiquer que les plus âgés. Selon le rapport, «  les adultes de 18 à 34 ans ont cité parmi leurs principaux moyens de communication la moitié des outils proposés dans le cadre du sondage, par rapport à seulement 21 % pour les 75 ans et plus. »

Toutefois, bien que les 18-24 ans utilisent plus Internet pour communiquer que les autres tranches d’âge, ils délaissent les courriels et le clavardage au profit des réseaux sociaux et des textos. Cette tendance pourrait laisser entrevoir une baisse d’utilisation, à moyen terme, des communications par courriel et par clavardage.

Les moyens de communication avec les organisations

Graphique sur les communications avec les organisations, CEFRIO

Source: Les modes de communications au Québec à travers les générations (CEFRIO, 2013)
Cliquez pour agrandir

Contrairement à leurs aînés, les jeunes ont plus tendance à demander de l’aide à une organisation lorsqu’ils ne trouvent pas assez d’information sur un site Internet. Toutefois, cette tendance ne reflèterait pas une difficulté pour les jeunes de naviguer sur Internet, mais « une plus grande aisance à entrer en contact avec l’organisation », selon le CEFRIO.

L’étude constate aussi que le moyen préféré d’entrer en contact avec une organisation en cas de difficulté à trouver une information sur son site, pour 70 % en moyenne des répondants, reste le téléphone, suivi par l’envoi d’un courriel ou d’un formulaire (34 % en moyenne) puis par la visite en personne à l’organisation (30 % en moyenne).




Tags: , , , , , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+