Outils de collaboration sociale : Aperçu de l’utilisation et des bénéfices perçus en entreprise


Jean-François Ferland - 22/05/2013

Les réseaux sociaux grand public seraient plus utilisés que les solutions spécialisées pour la collaboration sociale au sein des organisations, selon leurs dirigeants, indique une étude d’Avanade.

Illustration du concept de collaboration sociale

Illustration : Thinkstockphotos

Avanade, un fournisseur de solutions et de services de gestion d’applications au moyen de technologies de Microsoft aux moyennes et grandes entreprises, a dévoilé les faits saillants d’une étude sur la collaboration sociale en entreprise, soit les processus et outils qui permettent à des personnes « mobiles, dispersées et en réseau » d’exécuter leurs tâches liées au travail. Pour cette étude, 500 dirigeants d’entreprise, 500 responsables des technologies et 4 000 employés d’organisations d’une quinzaine de pays – dont le Canada – ont été interrogés au début de 2013.

Dans le cadre de l’étude, 87 % des responsables en technologies, 67 % des dirigeants d’entreprise et 68 % des employés d’organisations auraient affirmé qu’ils utilisaient des technologies de collaboration sociale en entreprise. Également, 82 % des organisations qui auraient recours à des outils de collaboration sociale désireraient en accroître l’utilisation dans le futur.

Chez les dirigeants d’entreprise, 74 % auraient répondu qu’ils utilisaient le réseau social Facebook et 51 % le réseau de microblogage Twitter. Au niveau des solutions commerciales de collaboration, 39 % des dirigeants d’entreprise auraient dit utiliser SharePoint de Microsoft, 17 % Open Connections d’IBM et 12 % Chatter de Salesforce.

Les auteurs de l’étude affirment qu’il existe un faux sentiment d’accomplissement chez les dirigeants d’entreprise, alors qu’il existe une différence marquée entre les réseaux sociaux grand public et les solutions de collaboration sociale en entreprise. Soulignons que Avanade, une coentreprise qui appartient à la firme de services-conseils Accenture ainsi qu’à l’éditeur Microsoft, commercialise des solutions de collaboration qui sont fondées sur SharePoint.

Bénéfices croisés

Au niveau des bénéfices apportés par les outils de collaboration sociale, 66 % des responsables des technologies auraient affirmé que le meilleur impact de l’utilisation de tels outils serait un travail plus agréable pour les employés. 62 % auraient fait état d’une meilleure productivité des employés et 57 % d’un gain d’efficacité.

Chez les utilisateurs finaux, 55 % des répondants auraient indiqué que les outils de collaboration sociale procuraient un gain d’efficacité. D’autre part, 54 % des utilisateurs finaux auraient affirmé que les technologies sociales aidaient à améliorer leur productivité et 51 % auraient convenu que les technologies de collaboration sociale contribuaient à leur bonheur au travail.

Ainsi, l’avantage le plus fréquemment évoqué par les responsables des technologies serait celui qui bénéficierait le plus aux utilisateurs finaux, et vice-versa.

Par ailleurs, parmi les dirigeants d’entreprise et les responsables des technologies au sein d’organisations qui ont adopté les outils de collaboration sociale, 24 % croiraient que la collaboration sociale est une perte de temps ou qu’elle distrait les employés de leurs fonctions principales…




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+