Nouveaux contrats militaires chez CAE


Jean-François Ferland - 05/12/2012

CAE a signé des contrats d’une valeur de 70 M$ avec des gouvernements et des corps armés des États-Unis, de l’Australie, des Pays-Bas et de la Nouvelle-Zélande.

Logo de CAE

L’entreprise montréalaise CAE, qui est spécialisée en systèmes de simulation pour les industries de l’aérospatiale, de la défense, de la santé et des mines, a obtenu un contrat de la part de la U.S. Navy, un des corps armés des États-Unis, pour le développement et la construction de deux entraîneurs de vol tactique et opérationnel.

Ces dispositifs, qui ont trait à l’hélicoptère MH-60 Seahawk du fabricant Sikorsky, seront livrés à la Royal Australian Navy, un des corps armés de l’Australie, dans le cadre d’un nouveau programme de vente à l’étranger de la U.S. Navy. Les dispositifs seront installés dans une base militaire de la Nouvelle-Galles-du-Sud en 2015.

Également, CAE a signé avec l’Australian Defence Force, le ministère gouvernemental australien qui chapeaute les corps armés de l’Australie, un contrat de fourniture de formation pour le modèle d’avion King Air 350 de Beechcraft. Ce contrat, valide jusqu’en 2018, porte sur la prestation de services de formation à des membres d’équipage des corps armés Royal Australian Air Force et Royal Australian Navy. À ces fins, CAE installera un simulateur dans un centre de formation qui est situé à Victoria.

Par ailleurs, CAE a paraphé avec le ministère de la Défense des Pays-Bas une entente de commercialisation et de vente de services de formation à des tiers pour un simulateur d’avion C-130 Hercules, du fabricant Lockheed. Dans le cadre de cette entente commerciale, CAE a paraphé un contrat de prestation de services de formation avec la Royal New Zealand Air Force, un des corps armés de la Nouvelle-Zélande.

Les membres d’équipage de l’armée néo-zélandaise recevront leur formation au moyen d’un simulateur du corps armé Royal Netherlands Air Force qui est situé dans un centre de formation de CAE à Hoofdorp, en banlieue d’Amsterdam.


Tags: , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+