Nokia reporte la conclusion de la vente de ses téléphones à Microsoft


Jean-François Ferland - 24/03/2014

Des approbations de la transaction entre Nokia et Microsoft n’auraient pas encore été obtenues dans certains pays, rapporte Computerworld.Logos de Nokia et Microsoft

Le fabricant finlandais d’appareils de télécommunications mobiles Nokia a annoncé que la conclusion de la vente de ses activités dans le marché des téléphones intelligents au fournisseur technologique Microsoft était reportée au mois d’avril.

À l’origine, la transaction devait être conclue durant le premier trimestre de 2014, qui prendra fin le 31 mars prochain.

Dans nos archives : Tour d’horizon : Microsoft rachète les téléphones portables de Nokia

Selon Computerworld, la plupart des organismes de réglementation qui étaient impliqués dans cette transaction entre Nokia et Microsoft ont donné leur accord. Notamment, le département de la Justice des États-Unis et la Commission européenne auraient approuvé la transaction.

Microsoft, en 2013, avait indiqué que des organismes de réglementation de plusieurs pays, dont le Brésil, le Canada, la Chine, et la Russie devaient donner leur accord afin que le projet d’acquisition des activités en téléphonie intelligente de Nokia aille de l’avant.

Des sources anonymes auraient indiqué à Computerworld que la Chine n’avait pas encore approuvé la transaction entre Nokia et Microsoft.

Également, Computerworld indique que la Commission de la concurrence de l’Inde a donné son approbation en octobre 2013, mais ajoute que des autorités indiennes auraient saisi les actifs d’une usine de fabrication d’appareils dans le sud du pays, en raison d’un conflit lié au paiement de taxes.

Toutefois, Nokia a indiqué que le report de la conclusion de la transaction n’était pas lié à cette dispute et que la propriété de l’usine en Inde ne sera pas transférée à Microsoft tant que la dispute ne sera pas réglée.

Lire l’article au complet dans le site de Computerworld




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+