Nokia, Apple et RIM perdent du terrain


Denis Lalonde - 07/02/2011

Les trois premiers fabricants de téléphones intelligents au monde, Nokia, Apple et Research in Motion, ont perdu du terrain par rapport à leurs plus proches poursuivants au 4e trimestre, selon les données du cabinet américain d’études IDC.

Ainsi, Nokia est toujours le numéro un mondial des téléphones intelligents avec 28,3 millions d’appareils durant le trimestre, par rapport à 20,8 millions à la période correspondante il y a un an, ce qui représente une augmentation de 36,1 %.

Il s’agit là de la plus faible progression des membres du Top 5 mondial.

Au second rang, Apple a vendu 16,2 millions d’iPhones, comparativement à 8,7 millions il y a un an, soit une hausse de 86,2 %.

La société à la pomme est suivie par Research in Motion (RIM), qui a écoulé 14,6 millions de BlackBerry. Il s’agit d’une croissance de 36,4 % par rapport aux chiffres du 4e trimestre de 2009, alors que l’entreprise de Waterloo avait vendu 10,7 millions d’appareils.

Samsung à l’honneur

Au 4e échelon, la société sud-coréenne Samsung a vu ses ventes de téléphones intelligents exploser de 438,9 % à 9,7 millions d’appareils, elle qui en avait écoulé 1,8 millions il y a un an.

La taïwanaise HTC arrive au 5e rang avec des ventes de 8,6 millions de téléphones intelligents, comparativement à 2,4 millions l’an dernier, ce qui constitue une croissance de 258,3 %.

Parts de marché

La part de marché de Nokia durant le 4e trimestre s’est chiffrée à 28%, elle qui était de 38,6% à la période correspondante en 2009, alors que celle d’Apple est demeurée stable à 16,1%.

Research in Motion a essuyé un recul à 14,5 %, comparativement à 19,9 % l’an dernier. La société canadienne se fait à présent talonner par Samsung (9,6 %) et HTC (8,6 %), dont les parts de marché respectives étaient de 3,3 % et de 4,5 % un an plus tôt.

Au total, les ventes de téléphones intelligents ont progressé de 87,2% pour se chiffrer à 100,9 millions d’appareils, par rapport à 53,9 millions un an auparavant.

IDC soutient que la montée en puissance du système d’exploitation Android, conçu par Google, profite aux fabricants Samsung, HTC, LG Electronics et Motorola, notamment.

Progression de 615,1 % pour Android

La semaine dernière, des données du cabinet d’études Canalys affirmaient que le système s’exploitation Android avait pour la première fois dépassé Symbian, conçu par Nokia, durant le 4e trimestre.

Les chiffres soutiennent que 33,3 millions de téléphones intelligents fonctionnant sous Android ont été vendus durant le trimestre, comparativement à 31 millions pour Symbian, 16,2 millions pour iOS (Apple), 14,6 millions pour BlackBerry OS (RIM) et 3,1 millions pour les différents systèmes de Microsoft.

Ces chiffres confèrent une part du marché mondial de 32,9 % à Android, de 30,6 % à Symbian, de 16 % à l’iOS, de 14,4 % au BlackBerry OS et de 3,1 % à Microsoft.

Au 4e trimestre de 2009, seulement 4,7 millions d’appareils tournant grâce à Android avaient été vendus, ce qui signifie que sur un an, la croissance phénoménale du système d’exploitation de Google atteint 615,1 %.

La croissance annuelle de Symbian est de 30 %, par rapport à 85,9 % pour l’iOS et 36 % pour le BlackBerry OS. De son côté, Microsoft a encaissé un recul de 20,3 % sur un an.




Tags: , , , , , , , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW