Neuralitic Systems devient propriété américaine


Jean-François Ferland - 28/01/2013

Guavus acquiert l’entreprise montréalaise Neuralitic Systems, qui est spécialisée en solutions d’analytique pour les données des réseaux mobiles.Logos de Neuralitic et Guavus

L’entreprise montréalaise Neuralitic Systems, qui développe des logiciels d’intelligence d’affaire pour les données liées aux réseaux mobiles, a été achetée par Guavus, un fournisseur américain de solutions d’analytique pour les données volumineuses qui dessert les exploitants de réseaux filaires et mobiles.

La transaction qui a été conclue en décembre dernier. Le montant versé par Guavus pour l’acquisition de Neuralitic n’a pas été dévoilé.

Le fondateur de Neuralitic Systems, Louis Brun, a été nommé vice-président principal de Guavus. Il sera responsable de la stratégie de produit et du marketing au sein de l’entreprise américaine.

Neuralitic Systems conservera ses bureaux à Montréal, mais les activités de direction ont été transférées au siège social de Guavus, qui est situé à San Mateo, en Californie. Neuralitic employait une quinzaine de personnes.

Quant au centre de recherche et développement de Neuralitic Systems qui était situé à Montréal, tout porte à croire que ses activités ont été déplacées vers les centres de R-D de Guavus, qui sont situés dans deux villes de l’Inde.

Neuralitic Systems, qui a été fondée en 2007 par Louis Brun et Audry Larocque (qui est maintenant chez iPerceptions), commercialisait une suite de logiciels nommée SevenFlow auprès des fournisseurs de services de télécommunications mobiles. Cet ensemble de logiciels sert à extraire et analyser l’utilisation des services de données par les usagers d’un réseau sans fil aux fins d’optimisation des « promotions marketing ».

En 2008, peu après sa fondation, l’entreprise avait obtenu sept millions de dollars en financement de la part de Vertex Venture Capital, en collaboration avec BDC Capital de risque et Go Capital, un fonds de capital de risque qui est géré par la Banque de développement du Canada (BDC).

En 2011, Neuralitic Systems avait obtenu huit millions de dollars en financement de la part d’Exportation et développement Canada, de BlackBerry Partners, de la Banque de développement du Canada et d’autres investisseurs, dont Go Capital.

Neuralitic Systems dévoilait rarement l’identité de ses clients lors de l’annonce de l’obtention de contrats. Au cours des dernières années, l’entreprise fondée au Québec a identifié ses clients à deux reprises, soit en 2011, lorsqu’elle a fourni sa suite de logiciels d’intelligence d’affaires SevenFlow au fournisseur mobile SharHub, de Singapour, et en 2010, lorsqu’elle a fourni sa suite SevenFlow au fournisseur mobile TrueMove, de la Thaïlande.

Soulignons que Luc Filiatrault, qui occupait le poste de chef de la direction de Neuralitic Systems, avait obtenu un siège au conseil d’administration de l’Association québécoise des technologies, un organisme de représentation qui regroupe 450 dirigeants de l’industrie, pour l’exercice 2012-2013.


Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+