Montréal : la congestion routière en légère baisse


Fanny Bourel - 23/03/2016

L’entreprise TomTom, basée à Amsterdam, a publié son Indice de congestion routière 2016.TomTom

Pour mettre au point cet indice annuel, l’éditeur de logiciels de planification d’itinéraires et fabricant de navigateurs GPA se serait basé sur une accumulation pendant huit ans de 14 milliards de points de données relatives à la congestion routière dans 295 villes dans le monde.

Au Canada, les données révèleraient une baisse de la congestion cette année, notamment à Montréal où elle aurait diminué de 1 %. C’est la première fois depuis 2012 que Montréal enregistre une diminution de sa congestion routière. Concrètement, le conducteur moyen montréalais aurait passé une demi-heure de moins dans les embouteillages.

Malgré des améliorations, Montréal reste la troisième ville la plus congestionnée au pays avec un taux de 26 %. Cela signifie qu’un trajet moyen prend en moyenne 26 % plus de temps que lorsque la circulation est fluide. Québec arrive en huitième position avec un taux de 21 %.

Selon TomTom, les résidents des banlieues de Vancouver, Toronto et Montréal passeraient en moyenne 30 % de temps supplémentaire sur la route en raison de la congestion. Cela représenterait 126 heures perdues, soit un peu plus de cinq jours complets. Dans ces villes, c’est le jeudi soir que surviendraient les pires embouteillages.

Lire aussi:

Montréal donne accès à ses caméras de circulation




Tags: , , , , , , , , ,