Mobilité : Progression de l’intérêt des détaillants


Jean-François Ferland - 13/08/2012

Les détaillants canadiens pourraient consacrer 84 millions de dollars à l’établissement de solutions mobiles en 2012, selon IDC Canada.Image d'appareil mobile

La firme de recherche et d’analyse IDC Canada estime que les investissements dans des solutions mobiles qui seront réalisés par les détaillants canadiens atteindront 200 millions de dollars en 2016, ce qui équivaudrait à un taux de croissance annuel composé de 18,7 %.

Ces données proviennent d’un sondage qui a été réalisé auprès des marchands canadiens, en collaboration avec le Conseil canadien du commerce de détail, à propos des projets d’investissement dans des technologies qui permettent aux consommateurs et aux employés d’accéder à de l’information ou d’effectuer des transactions à partir d’appareils mobiles.

Selon Leslie Hand, directeur de la recherche à la division Retail Insights chez IDC, ces données démontrent que les détaillants canadiens augmentent leurs investissements dans les TI en réponse à la concurrence croissante des détaillants américains, à l’état du marché canadien et au pouvoir accru des consommateurs en matière d’information et de commerce.

Diane J. Brisebois, la présidente et chef de la direction au Conseil canadien du commerce de détail, ajoute que les détaillants canadiens reconnaissent qu’ils doivent répondre à l’adoption des technologies numériques pour le magasinage et la prise de décisions par les consommateurs par l’établissement de moyens d’engagement plus innovatifs avec ces derniers.

Également, IDC souligne que l’environnement concurrentiel du secteur du commerce du détail au Canada oblige les détaillants à se différencier de leurs compétiteurs au niveau de l’engagement avec leurs employés.

Mobilité minoritaire

Selon IDC Canada, il reste encore beaucoup de chemin à faire avant que l’utilisation de solutions mobiles soit répandue chez les détaillants canadiens.

Parmi les répondants qui ont participé l’hiver dernier au sondage de la firme de recherche, 57 % des détaillants ont indiqué qu’ils n’avaient pas implanté de telles solutions.

Seulement 14 % des détaillants interrogés auraient franchi la première phase de leurs projets d’établissements de solutions mobiles, soit la mise ne place d’une infrastructure et la réalisation d’un projet pilote.

Ainsi, 29 % des détaillants canadiens seraient encore à la phase initiale de projets d’établissement de solutions mobiles à l’intention de leurs clients et de leurs employés.




Tags: , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+