Mobilité : contrat de six à dix ans pour Québec auprès de Rogers et Telus


Dominique Lemoine - 28/10/2015

Rogers et Telus obtiennent de l’État québécois un contrat d’acquisition de services en mobilité cellulaire pour la période 2015-2025.Québec, Rogers et Telus

Le Centre de services partagés du Québec (CSPQ) affirme que ce contrat en mobilité d’une « durée ferme » de quatre ans « pour la communauté gouvernementale » a été conclu le 21 octobre 2015 avec les prestataires de services Rogers Communications et Telus Communications, et que sa valeur est évaluée à 200,5 millions de dollars.

Le contrat d’un minimum de six ans et d’un maximum de dix ans « comporte deux options de renouvellement de deux années chacune et une phase de migration à la sortie, correspondant à deux années supplémentaires », précise le CSPQ.

Le CSPQ rappelle que ses services partagés en mobilité pour les ministères, organismes publics, municipalités et réseaux de services publics existent depuis 2012. De plus, le CSPQ ajoute avoir « fait une proposition d’adhésion obligatoire concernant certains regroupements d’achat ».

Quant au processus d’appel d’offres suivi vers la signature de ce contrat d’acquisition et achats regroupés, le CSPQ mentionne qu’il a été l’objet d’une vérification interne, ainsi que d’une vérification « indépendante » et « neutre » confiée à la firme KPMG.

Lire aussi :

Renouvellement de licences : controverse à Québec

Recours collectif autorisé contre Rogers

Migration des clients de Public Mobile : recours collectif contre TELUS




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+