Microsoft rapporte les demandes d’accès aux comptes


Benjamin Jébrak - 30/09/2013

Microsoft a dévoilé son deuxième rapport de demandes de renseignements par les forces de l’ordre à travers le monde.

Logo de MicrosoftDu mois de janvier 2013 au mois de juin 2013, période couverte par le rapport, l’entreprise a reçu 37 196 demandes de renseignements qui visaient plus de 66 000 comptes d’utilisateurs. À ce rythme, les résultats de 2013 devraient être comparables à ceux de 2012. En effet, pour l’année 2012 complète, 75 378 demandes avaient été effectuées auprès de Microsoft. Elles visaient 137 424 comptes d’utilisateurs.

Bien que l’entreprise ne puisse divulguer le nombre de demandes effectuées par les services de sécurité nationale et donc le nombre réel de demandes ayant résulté en la divulgation de renseignements, Microsoft répond très peu à ces demandes. En effet, peu de données d’utilisateurs ont été transférées aux forces de l’ordre, soit environ 2 % des demandes. Les États-Unis ont le meilleur taux de réussite. Près de 92 % de leurs demandes concernant du contenu d’utilisateurs ont été acceptées.

Par ailleurs, alors que le nombre de demandes provenant de la Chine peut être étonnant, soit trois demandes visant Skype et concernant 42 utilisateurs, Microsoft n’explique pas ces résultats.

Les demandes de renseignements canadiennes

Les autorités canadiennes effectuent très peu de demandes de renseignements à Microsoft. Depuis le début de l’année 2013, les forces de l’ordre ont envoyé 69 demandes de renseignements, dont 21 concernaient le service en ligne d’appels téléphoniques Skype.

Ces demandes, concernant 200 utilisateurs au total, placent le Canada loin derrière les autres pays. En ne comparant que le nombre d’utilisateurs visés, le Canada se situe donc juste derrière le Danemark et la Corée du Sud.

Demandes d'accès aux données de comptes d'utilisateurs par les forces de l'ordre canadiennes à Microsoft au début 2013

Demandes d’accès aux données de comptes d’utilisateurs par les forces de l’ordre canadiennes à Microsoft au début 2013

Toutefois, Microsoft n’a rejeté que 7,21 % de ces demandes et a transmis des renseignements des comptes d’utilisateurs pour 81,28 % des demandes. L’entreprise a aussi révélé le contenu des comptes d’utilisateurs pour 4,3 % des demandes, soit trois comptes d’utilisateurs différents.

Skype peu observé par les forces de l’ordre 

Lors du premier rapport de demandes de renseignements de la part des forces de l’ordre, l’entreprise avait séparé les demandes relatives à son service en ligne d’appels téléphoniques Skype. Cette fois, les résultats relatifs à ces demandes sont inclus dans les totaux.

Bien qu’ils soient disponibles dans d’autres tableaux, cela peut brouiller les cartes. En effet, alors que cinq pays regroupaient 73 % des demandes d’accès aux données 2013 (les États-Unis, la Turquie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France), ils ne sont plus que quatre pour Skype (les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne).

Le service en ligne d’appels téléphoniques a fait l’objet de 3 509 demandes qui visaient plus de 10 500 utilisateurs. 21 demandes provenaient du Canada, visant 25 utilisateurs différents.

Microsoft n’a répondu à aucune demande de renseignement concernant l’accès au contenu des comptes d’utilisateurs de Skype. Par contre, plus de 82 % des demandes ont résulté au transfert vers les autorités d’une part des renseignements des utilisateurs, soit 2 891 comptes d’utilisateurs au total à travers le monde.




Tags: , , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+