Microsoft Expression Web 4, un excellent outil pour travailler son site


François Picard - 11/01/2012

Un tas d’outils permettent de créer ou de modifier une page Web, mais le descendant du plus ancien reste l’une des meilleures solutions.

Depuis les débuts du Web, plusieurs producteurs de logiciels ont développé des éditeurs permettant de créer des pages Web. Ils étaient plus ou moins compliqués en fonction de leurs capacités. Certains étaient très ouverts alors que d’autres ne permettaient de travailler que sur des pages qu’ils avaient eux-mêmes créées. Mais, depuis 1995, la palme va à FrontPage et à ses nombreux descendants, un éditeur de pages Web

Logiciel création pages Web Microsoft Expression Web 4

Le logiciel de création de pages Web Microsoft Expression Web 4 – Cliquez sur l’image pour l’agrandir

qui n’a cessé de s’améliorer durant plus de 15 ans et qui reste le préféré de beaucoup de concepteurs de sites Web.

De FrontPage à Expression Web

Au départ, le premier FrontPage a été développé par la firme Vermeer Technologies, sous l’égide de Charles Fergusson qui avait déjà travaillé pour Apple et Motorola, entre autres, et souhaitait créer un outil de programmation qui soit le plus efficace possible. Le premier FrontPage, sorti en 1995, était modulaire pour simplifier les choses et permettre à plusieurs personnes de faire un travail complémentaire si nécessaire. Le module FrontPage Editor servait à créer les pages en mode tel-tel (« ce que vous voyez est ce que vous obtenez » ou WYSIWYG en anglais) et il facilitait beaucoup la tâche des concepteurs de pages Web en programmant automatiquement des composants qui auraient dû être programmés autrement.

Le succès de la première version a été tel que, quelques semaines plus tard, Microsoft en faisait l’acquisition et mettait sur le projet une équipe capable de l’améliorer davantage, facilitant du même coup l’intégration des documents créés avec Office dans des pages Web. Pendant les dix années suivantes, FrontPage a continué de s’améliorer d’année en année. En 1996, ce furent FrontPage 1.1 puis FrontPage 95 sorti en même temps que Windows 95. L’année suivante, ce fut le tour de FrontPage pour Macintosh, puis de FrontPage 98. Suivirent FrontPage 2000 en 1999, FrontPage 2002 en 2001 et FrontPage 2003 en 2003. C’était le dernier FrontPage appelé ainsi car la version suivante, en 2007, prit le nom actuel de Microsoft Expression Web.

Microsoft Expression Web 4

Le logiciel développé depuis 2005 est une combinaison de FrontPage et de suggestions de ses utilisateurs. Du coup, Microsoft Expression Web 4 est l’éditeur Web préféré de nombreux créateurs de pages Web, devenus plus designers que programmeurs d’ailleurs, à cause de toute la part de travail automatisée par Expression Web. Ce logiciel permet de produire des pages en utilisant une combinaison des langages HTML, XML, XHTML, CSS, ASP.NET, XSLT, PHP et JavaScript. Il est capable de détecter la plupart des problèmes de programmation et de faire des suggestions très utiles.

Microsoft Expression Web 4 est très facile à utiliser, soit pour créer de nouvelles pages, soit pour éditer des pages qui existaient déjà. En fait, contrairement à la plupart des autres éditeurs Web, il peut récupérer même des pages créées plusieurs années avant avec d’autres logiciels. La première chose à faire, juste après avoir installé le logiciel, c’est d’aller dans les outils et de régler les différentes options correspondant à ce que l’on veut faire, à la langue d’affichage et aux langages de programmation choisis. C’est important si on ne veut pas que le logiciel modifie automatiquement des pages qu’on y importe. De même, quand on ouvre une page, il faut bien vérifier que la langue utilisée est la même que celle choisie dans le logiciel ainsi que le jeu de caractères (ISO-8859-1 ou UTF-8, par exemple).

Trois modes d’affichage sont possibles pour travailler, soit l’affichage tel-tel, soit l’affichage des codes, soit un écran séparé avec moitié codes, moitié tel-tel. C’est ce dernier affichage qui est privilégié habituellement par ceux qui connaissent les langages utilisés parce qu’ils peuvent vérifier si le codage est bien fait au fur et à mesure que des éléments de la page sont changés sur l’affichage tel-tel. Si on utilise des feuilles de styles, Expression Web en tient compte dans l’affichage tel-tel. Il dispose aussi d’un correcteur d’orthographe qui permet d’éviter de faire des fautes lorsqu’on rédige du texte dans le logiciel aussi bien que lorsqu’on en y importe.

Au cours du travail ou à la fin, on peut vérifier ce que cela donne dans les principaux navigateurs avec différents formats de pages. On peut aussi profiter de la fonction SuperPreview qui accélère le test de compatibilité et ajoute à l’efficacité du travail. Le logiciel fait également des recommandations très pertinentes pour améliorer le référencement des pages Web qu’il crée dans les moteurs de recherche. Quand tout est prêt, Expression Web peut se charger d’envoyer automatiquement les fichiers dans le bon dossier du serveur si on a programmé la communication par FTP ou on peut le faire par un client FTP autonome.

Même si j’ai testé une dizaine de logiciels de création de pages Web au cours des quinze dernières années (Web Easy Pro, WebPlus, KompoZer, Dreamweaver, SiteSpinner…), je suis toujours revenu à FrontPage et à ses descendants. Je recommande donc Expression Web à tous ceux qui ont des pages Web à produire ou à modifier. Cela ne veut pas dire que les autres logiciels ne sont pas bons, la plupart sont d’ailleurs excellents, mais juste que, pour moi, aucun n’est aussi simple et aussi puissant en même temps. Quiconque veut en avoir le coeur net peut télécharger le logiciel et l’essayer pendant un mois sans payer, ce qui est bien pratique. Expression Web 4 est vendu soit seul, soit à l’intérieur de la suite Expression Studio 4 Web Professional avec les logiciels complémentaires Expression Encoder et Expression Design.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de novembre 2011 de Direction informatique, cliquez ici

FRANÇOIS PICARD

François Picard est journaliste et éditeur du webzine Atout Micro.




Tags: , , ,