Mérites du français dans les TI : EBI Électric saluée pour son site web


Liette Grondin, OQLF - 27/02/2017

CHRONIQUE – L’entreprise EBI Électric s’est démarquée lors de la Soirée des Mérites et des prix Francopub, organisée par l’Office québécois de la langue française en mars 2016. Elle a remporté, pour la mise en ligne de son nouveau site Web, un Mérite du français en technologies de l’information (catégorie site Internet et extranet, organisation de moins de 100 employés).Logo des Mérites du français dans les TI

Établie à Saint-Georges depuis des décennies, l’entreprise a beaucoup évolué au fil des ans. Spécialisée par le passé dans la réparation de pièces d’autos et de moteurs électriques, elle offre aujourd’hui une multitude de produits et de services électriques pour répondre aux besoins du secteur industriel. Elle dessert notamment l’industrie du bois, de même que les entreprises manufacturières et de transformation. La compagnie participe aussi à des projets dans les domaines de l’industrie minière, de l’industrie du recyclage, de l’industrie du traitement des eaux usées, ainsi que dans le domaine des services publics.

Mis en ligne au mois de septembre 2015, le site ebielectric.com propose aux clients, aux partenaires et aux visiteurs des textes justes, concis et simples sur les produits et les services offerts par l’entreprise. Facile à consulter, il est doté de vidéos et d’illustrations accompagnant les fiches descriptives de différents produits, en plus d’être agrémenté d’images qui s’agrandissent, ce qui lui confère une dimension véritablement interactive. Le site est bilingue, puisque la compagnie dessert une clientèle disséminée partout en Amérique du Nord.

Cela dit, le souci de proposer un contenu spécialisé dans un français de qualité a toujours été au cœur des préoccupations de l’entreprise. Désireuse de contribuer à l’évolution et au rayonnement de la langue, elle a ainsi procédé à l’élaboration de son site Web en accordant au français une place de première importance, et ce, malgré le fait que les termes anglais sont omniprésents dans le secteur de l’électrotechnique industrielle. Pionnière dans son domaine, EBI Électric s’est donc employée à trouver des expressions et des mots équivalents pour désigner en français des réalités et des concepts qui sont généralement connus par leurs appellations anglophones, un défi que l’entreprise a su relever avec brio.

Le succès de cette démarche est en grande partie imputable au coordonnateur marketing de la compagnie, François Martel, qui est chargé de la rédaction et de la traduction de tous les contenus mis en ligne. Il a, jusqu’ici, effectué un travail colossal, en s’appuyant notamment sur Le grand dictionnaire terminologique (GDT), l’un des outils en ligne proposés par l’Office québécois de la langue française, et il compte bien continuer dans cette voie pour les années à venir. Selon lui, le prochain défi consistera à vulgariser la terminologie et à trouver des termes appropriés pour qualifier les réalités d’un secteur d’activité hautement spécialisé.

Déjà, les efforts de l’entreprise ont été récompensés. En effet, le nouveau site Web de la compagnie a été le principal outil utilisé lors d’une récente campagne de recrutement, qui a généré de nombreuses demandes d’information ainsi que des candidatures provenant non seulement du Québec, mais aussi de différents pays de la francophonie.

Ainsi, si l’on peut dire qu’un site Web corporatif équivaut à une fenêtre ouverte permettant d’accéder à l’identité d’une entreprise, celui d’EBI Électric témoigne hors de tout doute de sa fierté d’offrir à ses clients, à ses partenaires et à ses visiteurs des informations sur ses produits et ses services dans un français de qualité. Voici donc un bel exemple à suivre!

Par Liette Grondin, conseillère en communication, Office québécois de la langue française (OQLF)




Tags: , , , , , , , , , , , ,