Mégadonnées : Collaboration entre EMC Canada et McGill


Fanny Bourel - 15/06/2016

EMC Canada et l’Université McGill vont travailler ensemble à la mise au point de cartes du cerveau afin de contribuer à la recherche en neurosciences.Logo de EMC

McGill devrait créer un centre de R&D qui servira de test à Isilon. Cette plateforme de stockage évolutive NAS a été développée par la multinationale américaine EMC, qui est spécialisée en hébergement de données, en infonuagique, en sécurité informatique et en mégadonnées.

L’objectif est de permettre aux chercheurs en neurosciences de disposer d’outils de stockage, de protection, de partage et d’analyse de leurs données répondant aux besoins complexes de ce type de recherche.

Étudier l’organisation du cerveau nécessite des ressources importantes en matière de données car cet organe compte 100 milliards de neurones, chacune comportant 10 000 connexions neuronales.

« Un seul ensemble de données à haute résolution pour un cerveau complet exige maintenant plus de 200 téraoctets d’espace disque pour les données brutes seulement, explique, dans un communiqué, Alan Evans, expert en imagerie cérébrale à McGill, qui a travaillé en collaboration avec des scientifiques européens pour concevoir l’atlas en 3D du cerveau baptisé BigBrain. Ce projet a nécessité le traitement de données pendant de nombreuses années par des superordinateurs au Canada et en Allemagne. Or, de récentes avancées en informatique permettent maintenant d’obtenir des images du cerveau dotées d’une résolution encore jamais vue. »

Les technologies de visualisation et de stockage des données d’EMC visent à accroître la précision de la cartographie du cerveau. « [C’est un peu] comme si nous passions des bonnes vieilles cartes routières à Google Earth », ajoute Alan Evans.

Lire aussi :
Jeu vidéo thérapeutique conçu par Ubisoft et l’Université McGill

L’Institut neurologique de Montréal ouvre le code source du cerveau

Un laboratoire de neurosciences éducationnelles à l’UQÀM




Tags: , , , , , , , , ,