Médias sociaux à des fins professionnelles: le Canada en milieu de peloton


Denis Lalonde - 07/04/2011

Les employés canadiens sont de grands utilisateurs des médias sociaux, mais ont tendance à sous-utiliser ces plateformes à des fins professionnelles, comme dans bien d’autres pays.

C’est du moins ce que révèle le plus récent sondage Workmonitor, de la firme Randstad. L’étude, effectuée à tous les trimestres, regroupe les données de 29 pays, dont le Canada.

Le sondage révèle que 34% des répondants canadiens affirment retirer des bénéfices professionnels de leur utilisation des médias sociaux, loin derrière l’Inde (79 %), la Chine (66 %) et le Mexique (56 %), mais tout de même devant d’autres pays comme l’Allemagne (32 %), le Royaume-Uni et le Japon (30 %), la France (29 %) et les États-Unis (27 %).

En milieu de peloton

C’est le Chili (92 %), l’Inde (90 %) et Singapour (87nbsp;%) qui comptent le plus grand nombre d’employés ayant au moins un profil sur une plateforme de réseautage comme Facebook, LinkedIn ou Twitter. Le Canada arrive en milieu de peloton à 76 %, derrière la Chine (77 %), les États-Unis (78 %), la Turquie (86 %) et l’Argentine (84 %), mais devant l’Espagne (73 %), le Royaume-Uni (71 %), la France (63 %), l’Allemagne (54 %) et le Japon (43 %).

Les médias sociaux à des fins personnelles

Ranstad soutient que les travailleurs canadiens utilisent les médias sociaux principalement à des fins personnelles.

Il en va autrement pour les employés d’autres pays, qui l’utilisent d’abord pour promouvoir leur profil professionnel, saisir des occasions d’affaires et enrichir leur connaissance du marché.

La majorité des travailleurs sondés en Inde (68 %) et en Chine (65 %) affirment utiliser les médias sociaux pour obtenir de l’information sur les clients, alors que seulement 2568 % des travailleurs canadiens sondés le font. On observe un pourcentage assez similaire (30 %) aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France.

Outil de recherche d’emploi

Une des façons dont les employés canadiens utilisent les médias sociaux dans le cadre de leur vie professionnelle, c’est en communiquant avec des employeurs potentiels lorsqu’ils cherchent un emploi, se préparent aux entrevues et se forgent une opinion sur les compagnies qui embauchent.

Au Canada, 61 % des répondants croient que les médias sociaux peuvent les aider à trouver un emploi. Cette croyance est plus forte dans d’autres pays, particulièrement en Chine (83 %), en Inde (82 %), en Turquie (74 %) et au Chili (73 %).

De plus, 56 % des employés au Canada utilisent les médias sociaux pour se préparer aux entrevues, 53 % cherchent de l’information au moyen des médias sociaux pour en savoir plus sur la culture d’une entreprise et 51 % disent qu’ils ne postuleraient pas chez un employeur s’ils lisent des commentaires négatifs à son propos dans les médias sociaux.

L’enquête a été réalisée en ligne auprès d’une population âgée de 18 à 65 ans travaillant au moins 24 heures par semaine dans un emploi rémunéré (excluant les travailleurs autonomes). L’échantillon minimum est de 400 entrevues par pays. Les entrevues ont été effectuées par Survey Sampling International entre le 17 et le 27 février 2011.




Tags: , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW