Logiciels malveillants: Un rançongiciel qui parle


Denis Lalonde - 10/12/2012

L’équipe de l’éditeur de logiciels antivirus Trend Micro soutient que des pirates informatiques ont mis au point un nouveau type de rançongiciel policier qui parle plusieurs langues!

Le « ransomware » ou rançongiciel, est un logiciel malveillant qui s’infiltre dans les ordinateurs des victimes pour en prendre le contrôle. Par la suite, les pirates informatiques réclament des rançons aux propriétaires des ordinateurs avant de leur donner la clé qui leur permettra de récupérer l’accès à l’appareil.

Le rançongiciel est malheureusement un phénomène en pleine expansion, selon Trend Micro. (Photo: ThinkStock)

Ainsi, Trend Micro note que dans ce cas, le rançongiciel est identifié aux autorités et peut être modifié selon le pays où l’internaute piégé se trouve. Celui des États-Unis est ainsi identifié au FBI alors que celui de la France l’est à la Gendarmerie Nationale.

Alors que les précédents rançongiciels d’allure policière se contentaient d’afficher un message affirmant que « votre ordinateur a été capturé », cette nouvelle mouture, détectée sous le nom de code TROJ_REVETON.HM, inclut un message vocal qui peut s’adapter à la localisation des internautes. Le message en question presse les internautes de payer un montant d’argent pour récupérer l’accès à leur appareil.

Trend Micro soutient que les rançongiciels, autrefois présents seulement en Russie, sont à présent en pleine expansion dans divers pays d’Europe, de même qu’aux États-Unis et au Canada.

Plutôt que de demander des numéros de carte de crédit, les pirates informatiques préfèrent demander aux internautes pris au piège de leur acheter des cartes prépayées (ou leur équivalent électronique) via divers services légitimes comme Ukash, PaySafeCard et MoneyPak. Comme ces cartes permettent d’effectuer des achats ou des paiements sur Internet sans que les acheteurs n’aient besoin de s’identifier, leur propriété est donc facilement transférable.

TrendMicro ajoute que pour éviter ce type de logiciel malveillant, les internautes doivent éviter de télécharger des fichiers provenant de sites Internet inconnus ou de courriels non sollicités. La société redoute que TROJ_REVETON.HM, de la famille des chevaux de troie, ne soit que la pointe de l’iceberg.


Tags: , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW