L’Internet des objets : des estimations de valeur pour les administrations publiques


Jean-François Ferland - 09/01/2014

Selon une étude de Cisco, le recours à l’Internet des objets pourrait générer une valeur de 4,6 T$ US en dix ans au sein des administrations publiques.Illustration du concept de l'Internet des choses

Le fournisseur américain de produits et de solutions de télécommunications Cisco, dans le cadre d’une étude qui a été dévoilée à la foire commerciale Consumer Electronics Show (CES), à Las Vegas, aux États-Unis, attribue une valeur de 4,6 billions de dollars américains (ou 4 600 milliards de dollars américains) aux retombées que les administrations publiques de la planète pourraient obtenir si elles mettent en application l’Internet des objets (Internet of things en anglais).

L’Internet des objets, selon une définition de l’encyclopédie libre Wikipédia, « représente l’extension d’Internet à des choses et à des lieux dans le monde physique ».

Valeur pour les municipalités

L’étude de Cisco évalue que la mise en place d’applications fondées sur l’Internet des choses pourrait permettre aux villes de la planète de générer une valeur de 1,9 billion de dollars américains en dix ans. Cette valeur inclut :

– 100 milliards de dollars américains (G$ US) en économie des coûts d’exploitation dans les « édifices intelligents » par la réduction de la consommation énergétique, grâce à l’intégration de systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation et de systèmes connexes;

– 69 G$ US d’économies grâce à la surveillance de la consommation du gaz dans les résidences et dans les édifices municipaux, par l’utilisation de compteurs intelligents qui seraient plus précis et relevés à distance;

– 41 G$ US de revenus attribuables au « stationnement intelligent » en fournissant une visibilité en temps réel de la disponibilité du stationnement. L’approche permettrait l’identification et la réservation d’espaces, l’identification des espaces utilisés sans paiement et la tarification à la demande.

– 39 G$ US d’économies attribuables à la gestion de l’eau, par l’implantation de compteurs intelligents;

– 18 G$ US de revenus attribuables à l’utilisation des routes, par l’implantation du paiement automatisé.

Valeur pour les gouvernements

L’étude de Cisco fournit également des estimations pour la valeur que générerait le recours à des applications fondées sur l’Internet des choses au sein des administrations gouvernementales :

– 682 G$ US en valeur pour les agences gouvernementales par la mise en place de solutions pour soutenir divers processus, tels que la gestion des maladies chroniques, l’entretien des ponts et l’apprentissage en ligne;

– 472 G$ US en valeur pour les agences gouvernementales par la mise en place de solutions servant à améliorer la cybersécurité, la gestion des flottes de transport, l’intervention en cas de sinistre, etc.;

– 125 G$ US de valeur attribuable au recours à des solutions de télétravail. Cette valeur inclut la réduction des dépenses liées notamment à l’immobilier et à l’impression de documents, mais aussi la valeur attribuable à la rétention des employés et à l’augmentation de la productivité.

Enfin, l’étude de Cisco estime que le recours à des solutions fondées sur l’Internet des choses pourrait générer une valeur de 1,5 billion de dollars américains pour les forces armées à travers le monde, par la liaison et le partage d’information de façon sécurisée entre les soldats, les véhicules, les bases militaires et les « actifs sur les champs de bataille ».

Cette valeur constituerait le tiers de la valeur totale que le recours à l’Internet des choses pourrait générer en dix ans au sein des administrations publiques de la planète…




Tags: , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+