Linked Québec lance une plateforme de formations en ligne gratuites


Jean-François Ferland - 12/05/2014

Linked Québec compte offrir aux gens d’affaires une soixantaine de formations gratuites par année au moyen de webinaires en direct.Logo de Linked Québec

Linked Québec, une entreprise de Montréal qui offre des formations en ligne à titre de service payant, amorcera à la mi-mai une série de formations gratuites d’une heure, par le biais de la conférence web.

Ces formations, indique Linked Québec, seront produites par des gens d’affaires à l’intention de gens d’affaires. Par le biais du site www.linkedquebec.com, les participants pourront assister à une conférence en direct et poser des questions ou formuler des commentaires par écrit à l’intention du conférencier. Chaque conférence sera ensuite accessible en différé durant douze mois.

Certaines des formations gratuites de Linked Québec auront trait aux technologies de l’information et à la vente sur le web, tandis que d’autres toucheront à des sujets d’intérêt général pour les gens d’affaires, tels que la stratégie d’entreprise, les ressources humaines, la santé au travail, la finance et l’investissement, les ventes et le marketing et l’innovation et productivité.

La première série de webinaires, qui sera composée de treize conférences, débute le 13 mai 2014 et requiert une inscription au préalable des participants.

Participation accrue

Simon Hénault, le président et fondateur de Linked Québec, indique que les gens se déplacent de moins en moins pour participer à des événements d’information et de réseautage, ce qui réduit la portée des initiatives des fournisseurs de produits et services et des experts pour proposer leurs services à des clients potentiels.

« En 2013, des organisateurs d’événements ont dû payer pour avoir sur place des gens qui sont assoiffés par l’information, mais qui se déplacent moins, alors que l’information est gratuite sur le web, explique M. Hénault. Pour les experts, les outils qui étaient jadis utilisés, comme le marketing traditionnel, les sites web et la location de base de données, les journaux et la télévision, ne fonctionnent plus. D’autre part, le marketing par contenu permet de développer sa propre audience sur les médias sociaux, mais on risque d’être « noyé » dans l’offre ».

De l’avis de M. Hénault, la formule du webinaire gratuit convient autant aux organisateurs qu’aux gens visés. « Au lieu d’avoir vingt participants à un événement en personne, on peut avoir 300 participants à un webinaire. Déjà, de 100 à 350 participants sont inscrits à l’une ou l’autre des formations [que nous produirons lors de la première série]», mentionne-t-il.

Synergie croisée

M. Hénault précise que l’approche du webinaire permet aux experts de se mettre en valeur, mais aussi d’obtenir des pistes par le biais des coordonnées qui sont fournies par les personnes qui s’inscrivent à une conférence en ligne.

D’ailleurs, M. Hénault est l’instigateur d’une communauté du même nom dans LinkedIn, en 2010, qu’il qualifie de plus important groupe francophone dans ce réseau social professionnel. Il souligne que chaque webinaire qui sera offert sur la plateforme de webconférence fera l’objet d’une promotion auprès de la communauté Linked Québec dans LinkedIn, mais aussi auprès des propres contacts du conférencier dans le réseau social.

« Chaque conférencier a un réseau de contacts pour lui, mais aussi pour autres conférenciers dans LinkedIn. Aussi, LinkedIn permet d’effectuer de la ventilation parmi les membres de son réseau. C’est la plateforme rêvée pour inviter des personnes ciblées », estime M. Hénault.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+