LINKBYNET achète Plutoniq


Benjamin Jébrak - 27/01/2014

LINKBYNET annonce l’acquisition de Plutoniq, une entreprise spécialisée dans les services d’hébergement et de conseil en technologie de l’information.

Logo de LinkbynetLINKBYNET, une entreprise française de services d’impartition de serveurs, de systèmes d’information et de sites Web, qui exploite au Québec une filiale commerciale et technique nord-américaine, a acheté l’entreprise Plutoniq, de Saint-Constant, aux fins d’une incursion dans le marché de l’infogérance.

Plutoniq, qui exploite un centre de données de niveau trois, fournit des services de gestion d’infrastructure, des services fourniture de serveurs dédiés ainsi que des services de colocation de serveurs.

« Nous avons un vaste plan de croissance qui est déjà en cours, explique Julien Trassard, le directeur général de LINKBYNET, en entrevue avec Direction Informatique. J’ai commencé avec Plutoniq car je voulais débuter par une compagnie québécoise, montée par des Québécois. »

Bien que le montant exact de cette acquisition ne soit pas dévoilé, elle représente, avec les coûts d’intégration de l’entreprise, « un coût sur deux ans et demi qui se situe entre 0,5 et 0,6 million de dollars », déclare M. Trassard.

Plutoniq a intéressé LINKBYNET non seulement par son réseau de références, dont fait partie l’éditeur de publications TC Transcontinental et l’agence numérique TP1, mais aussi par la qualité de son fondateur. Le président et fondateur de Plutoniq, Martin Masson, intégrera l’équipe de LINKBYNET.

Pour LINKBYNET, qui vient d’obtenir la certification de qualité de ses processus d’affaires ISO 20000, cette acquisition doit se faire dans les normes afin de préserver la qualité des services. « Nous avons rencontré différents clients de Plutoniq et nous allons les insérer dans le modèle de LINKBYNET qui est reconnu par le marché. Nous allons faire monter une marche à nos clients en terme de qualité », déclare Julien Trassard.

Pour cette raison, l’entreprise française envisage compléter l’intégration de Plutoniq d’ici les six prochains mois.

M. Trassard affirme que cette acquisition ne sera pas la dernière de LINKBYNET. Déjà, l’entreprise est à la recherche d’autres fournisseurs dans les marchés de l’infogérance et de la sécurité de l’infogérance.

« Pour 2014, nous sommes toujours intéressés à rester dans notre métier avec des composantes complémentaires. Nous ouvrons un bureau à Toronto, mais au Québec nous regardons d’autres acteurs. En terme de taille, [une acquisition] par année, c’est très bien », indique M. Trassard.




Tags: , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+