Les TI au service d’une visionnaire


André Ouellet - 01/03/2011

Catherine Légaré, directrice du développement et fondatrice du service de cybermentorat Academos, est la personnalité du mois de février 2011 en TI au Québec.

À la fin des années 1990, les cybermaniaques se sont déjà lancés dans l’aventure du Web. Parallèlement, toutefois, des personnes d’horizons divers ont fait figure de précurseurs en exploitant rapidement les immenses possibilités de cette révolution technologique et commerciale. Catherine Légaré fait partie de ce groupe.

Durant ses études de doctorat en psychologie à l’UQÀM, entamées en 1997, cette Montérégienne se fascine pour les échanges de courriel qu’elle réalise avec des chercheurs d’autres universités par le truchement d’Internet. Elle prend alors conscience du potentiel de ce réseau et cherche à l’utiliser à des fins sociales.

Dès 1999, elle crée ainsi une organisation sans but lucratif du nom d’Academos, qui fait appel à des bénévoles agissant comme mentors auprès de jeunes de 14 à 30 ans par l’entremise du Web. Installé dans le Collège de Bois-de-Boulogne, où sa fondatrice enseigne pendant qu’elle termine son doctorat, l’organisme a pour objectif de conseiller les étudiants dans leur choix de carrière et d’encourager chez eux la persévérance scolaire. Aussi les mentors sont-ils des gens possédant une expérience du marché du travail qui leur permet de témoigner de leur métier ou de leur profession dans le but de contribuer à l’orientation professionnelle des membres de la jeune génération.

Plutôt que de se consacrer à aider les gens venus la consulter dans son cabinet de psychologue, comme elle l’avait imaginé, Catherine Légaré fait œuvre utile en présidant aux destinées d’Academos. Elle qui a bénéficié des encouragements constants de ses parents à poursuivre ses études – et qui a obtenu son doctorat en 2005 – c’est à son tour maintenant d’aider en ce sens.

Vif succès

Academos a d’abord connu une croissance modérée. Dès sa première année d’existence, l’organisme comptait une centaine d’étudiants inscrits et 70 mentors spécialisés dans sept catégories d’emploi. Bientôt, cependant, l’organisme souhaite étendre ses activités à l’ensemble du territoire québécois. Un projet à cet effet est soumis au gouvernement du Québec, et accepté par ce dernier en 2006, dans le cadre de l’initiative Stratégie d’action jeunesse. À partir de ce moment, la progression d’Academos s’accélère.

Aujourd’hui, de 16 000 à 18 000 jeunes s’y inscrivent chaque année et sont encadrés par près de 2 400 mentors répartis dans 80 secteurs d’activités professionnelles. L’organisme compte 19 employés permanents – à Montréal et dans ses différents bureaux satellites – et son site reçoit quelque 24 000 visites par mois. Au fil des ans, plusieurs prix sont venus attester de l’utilité du concept mis de l’avant par Catherine Légaré et de l’utilisation efficace des TI faite par Academos – dont un OCTAS dans la catégorie « Les technologies au service de la société » en 2009, une inclusion dans la liste des 200 meilleurs sites Web éducatifs de l’École branchée en 2003 et 2009, et dans celle des 50 meilleurs sites éducatifs du Guide Internet 2004.

Portant le titre de directrice de la recherche et du développement au sein d’Academos, Catherine Légaré a fait de ce travail sa principale occupation. Sa plus grande fierté à l’égard du succès éclatant de l’organisation qu’elle a eu le flair de fonder est la mission sociale qu’il poursuit par l’entremise d’Internet.

« Nous avons fait un projet qui a su évoluer, qui a fonctionné et qui est encore là aujourd’hui, confie-t-elle. Nous avons été capables de sortir du noyau d’initiés que nous avons rassemblés au début et de faire d’Academos une communauté ouverte, qui rallie des milliers de personnes au Québec. »

Continuité

Que l’organisme attire les étudiants, eux qui réclament inlassablement des liens plus directs avec le monde du travail, ne la surprend pas outre mesure. Mais que tant d’adultes accaparés par leur travail et leur famille acceptent de contribuer gratuitement à cette cause continue de l’émerveiller. Pour elle, la solidarité constitue un élément essentiel à la bonne marche d’Academos; sans les bénévoles et la contribution de partenaires comme le gouvernement du Québec, le projet ne pourrait fonctionner, souligne-t-elle.

Pour perpétuer le succès de l’organisme, la direction cherche à nouer de nouvelles ententes. La clientèle d’Academos est la main-d’œuvre de demain, ce qui devrait aiguiser l’intérêt des entreprises, rappelle Mme Légaré. L’organisme doit constamment investir dans son site Web afin qu’il demeure attrayant et, à cet égard, a besoin de partenaires. Bien sûr, la sécurité est primordiale afin de protéger les jeunes d’âge mineur, mais des outils de pointe doivent aussi être mis à contribution. Le site exploite déjà la vidéo et la conférence Web, et on travaille maintenant à l’adapter aux utilisateurs mobiles.

Après tout, c’est la spécialité de la maison de tirer parti de la technologie au profit d’objectifs sociaux.

*Le choix de la Personnalité du mois en TI au Québec est le fruit d’une collaboration entre le Réseau ACTION TI, Direction informatique et de nombreux partenaires de l’industrie.




Tags: , ,