Les technologies de l’information qui intéresseront les minières en 2015


Dominique Lemoine - 15/01/2015

Les sociétés minières doivent délaisser leur penchant conservateur et tirer parti des technologies de l’information émergentes, selon Deloitte.Simulateur minier

Dans sa compilation des dix principales tendances dans le secteur minier pour l’année 2015, le cabinet de services professionnels Deloitte affirme que les sociétés minières auront besoin de différentes approches en matière de prise de décisions pour faire face, entre autres, à la volatilité des prix, à l’agitation géopolitique, à la hausse des coûts et un manque global de financement.

Un rapport Deloitte Touche Tohmatsu rappelle que depuis des décennies les minières ont adopté des technologies pour accélérer leur automatisation et pour réduire les accidents mortels. Le rapport mentionne aussi que les sociétés minières sont intéressées par de plus récentes technologies qui améliorent leur performance, telles que les nanotechnologies et nanomatériaux, l’impression 3D, la conception modulaire, la robotique et le génie biologique.

Cependant, le rapport qui vient d’être publié soutient que, pour améliorer leur planification à long terme dans le monde d’aujourd’hui, les sociétés minières devront commencer à partir de 2015 à explorer des technologies de l’information émergentes, comme l’infonuagique, la logique intégrée, les capteurs, les systèmes de localisation GPS, la sécurité Internet, les données volumineuses, la modélisation de simulation et la visualisation 3D.

Lire aussi :

Opsens obtient une commande minière d’Amérique du Sud

L’industrie minière s’intéresse à la formation par simulateur




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+