Les résultats trimestriels de 5N Plus se détériorent


Denis Lalonde - 07/08/2012

L’entreprise montréalaise 5N Plus a encaissé une importante perte nette au deuxième trimestre en raison, notamment, de la baisse des prix des matières premières qu’elle produit et recycle.

Pour le trimestre terminé le 30 juin, la société qui produit et recycle des métaux et des sels qui sont destinés à des applications électroniques a vu sa perte nette grimper à 22,06  millions de dollars américains* (30 cents par action). À la période correspondante il y a un an, 5N Plus avait enregistré un bénéfice net de 8,17 millions de dollars (14 cents par action).

Malgré tout, les revenus de 5N Plus a vu ses revenus progresser de 15 % sur un an, eux qui ont atteint 140,08 millions de dollars, comparativement à 121,98 millions de dollars un an plus tôt.

La direction de 5N Plus a comptabilisé une charge de dépréciation de 26,1 millions de dollars à la fin du trimestre, en raison du rajustement de la valeur de ses stocks. La société dit avoir constaté « une baisse importante de la valeur nette de réalisation de certains produits à la suite du fléchissement des prix des produits de base sous-jacents correspondants ».

En excluant l’impact de cette charge, 5N Plus aurait déclaré un bénéfice net de 2,1 millions de dollars (3 cents par action) au deuxième trimestre.

Le titre de 5N Plus chutait de 27 cents (13,24 %) à 1,77 dollar canadien à la Bourse de Toronto en milieu d’après-midi.

* Tous les montants sont en dollars américains, sauf indication contraire.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW