Les Québécois plus actifs sur leurs appareils mobiles, estime le CEFRIO


Benjamin Jébrak - 17/12/2013

Le volet «mobilité» de l’enquête NETendances 2013 du CEFRIO dévoilé aujourd’hui, démontre que plus de la moitié des Québécois possèdent un téléphone intelligent ou une tablette numérique.

Photo d'utilisateur d'appareil mobileCe taux de 52 % représente une forte croissance par rapport à l’année dernière alors que le CEFRIO avait démontré que 36 % des Québécois possédaient alors un téléphone intelligent ou une tablette numérique. De plus, les intentions d’achats pour la prochaine année laissent présager que cette croissance devrait se maintenir.

L’étude NETendances 2013 de l’organisme de liaison et de transfert CEFRIO, démontre aussi que les tablettes numériques sont plus souvent utilisées pour la navigation sur Internet (89,6 % des répondants) tandis que cette proportion est moindre concernant les téléphones intelligents (76,7 % des répondants). Sur les baladeurs numériques (31,8 % des répondants), téléphones cellulaires de base (22 % des répondants) et liseuses numériques (21,3 % des répondants), cette pratique est beaucoup moins courante.

Proportion d'utilisation d'Internet sur les appareils mobiles au cours des derniers mois

Proportion d’utilisation d’Internet sur les appareils mobiles au cours des derniers mois, CEFRIO
(Cliquez pour agrandir)

Le CEFRIO remarque aussi que l’utilisation des services bancaires mobiles a connu une augmentation importante au cours de la dernière année. Ainsi, 59 % des utilisateurs d’appareils mobiles accèdent à leurs comptes bancaires par leurs appareils mobiles (une croissance de 17,9 points de pourcentage par rapport à 2012) et 49,3 % effectuent des opérations bancaires (une croissance de 17,4 points de pourcentage par rapport à 2012). Les utilisateurs sont toutefois moins portés à utiliser leurs appareils mobiles pour effectuer des achats en ligne. Ce taux, qui était de 23,2 % l’année dernière, est passé à 38,3 % en 2013. Il est aussi moins important chez les utilisateurs de téléphones intelligents que chez les utilisateurs de tablettes numériques.

L’enquête NETendances 2013 a aussi mis en évidence la répartition des parts de marché des différents systèmes d’exploitation. Alors que les systèmes d’exploitation iOS d’Apple et Android de Google sont en hausse, celui de BlackBerry a connu une baisse importante de 7 %. Les téléphones BlackBerry ne représentent maintenant que 11,7 % des téléphones intelligents contre les iPhone de Apple à 40 % et les téléphones munis du système d’exploitation Android à 37,9 %.

Lire aussi : Plus de la moitié des internautes québécois suivent l’information en temps réel sur Internet




Tags: , , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+