Les puces mémoires de Toshiba bientôt sous le giron de Western Digital?


Fanny Bourel - 24/08/2017

Ce serait l’entreprise américaine Western Digital qui mettrait la main sur les puces mémoire de Toshiba, selon le quotidien japonais Nikkei. Celle qui est déjà partenaire de Toshiba et propriétaire de SanDisk depuis 2016 débourserait 18 milliards de dollars afin de s’offrir les mémoires flash de Toshiba.Logo de Toshiba

Depuis plusieurs mois, l’entreprise japonaise cherche à céder son activité mémoire pour renflouer ses caisses suite aux difficultés financières qu’elle a rencontrées avec ses centrales nucléaires aux États-Unis.

Pour aboutir à cette transaction, Western Digital ferait équipe avec le fonds d’investissement américain KKR & Co ainsi qu’avec le japonais Innovation Network Corporation et la Banque de développement du Japon.

Apple, Foxconn Technology, Amazon et Broadcom étaient notamment sur les rangs pour acquérir la division mémoire de Toshiba. En 2016, elle aurait rapporté 5,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires à Toshiba et 934 millions de dollars en profits.

Selon Le Monde Informatique, Western Digital, voyant que les puces mémoire de Toshiba pouvaient lui échappé, avait lancé une procédure judiciaire arguant que « la tentative de Toshiba de faire de son activité mémoire une entreprise séparée filialisée [Toshiba Memory] et de la vendre est explicitement interdite sans l’accord de SanDisk ».

Lire aussi :

Puces mémoire de Toshiba rachetées par un trio Apple-Amazon-Foxconn?

Apple dans la course pour mettre la main sur les puces mémoire de Toshiba

Semi-conducteurs : marché en croissance en 2017




Tags: , , , , ,