Les PME canadiennes branchées, mais…


Denis Lalonde - 18/11/2011

Pas moins de 92,8 % des petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes sont branchées à Internet, mais tardent à tirer pleinement profit du Web et des TIC pour augmenter leur productivité et leurs revenus.

C’est du moins la conclusion de l’étude NetPME 2011 menée par le Centre francophone d’informatisation des organisations (CEFRIO) et parrainée par la Banque de développement du Canada (BDC).

Le document soutient, par exemple, que peu d’entreprises utilisent les progiciels de gestion : « Un quart d’entre elles ont informatisé leur processus en se servant soit d’un progiciel de gestion intégré (24,9 %), soit d’un système de gestion de la relation client (23,9 %). Une minorité (12,0 %) possède un logiciel de gestion de la chaîne logistique », révèle l’étude.

De plus, les deux tiers (69,8 %) des PME canadiennes possèdent un site Web, mais seulement 8,2 % l’ont adapté pour une utilisation sur les plateformes mobiles. « La vente en ligne est une activité peu populaire chez les PME puisque seulement 17,9 % de celles qui possèdent un site Web s’y adonnent », précise le document.

Par ailleurs, plus de 59,3 % des PME du pays possèdent des appareils mobiles tels que des téléphones intelligents ou des tablettes numériques, alors que 40,1 % n’en possèdent aucun.

Productivité à la traîne

« L’impact des TIC sur la productivité, l’innovation et la compétitivité des PME est maintenant reconnu comme étant bien réel», a expliqué le vice-président, relations d’entreprise de BDC, Michel Bergeron, dans un communiqué. « De fait, une grande partie du problème de productivité au Canada s’explique par l’insuffisance des investissements des entreprises en technologie. Selon un récent rapport de l’Institute for Competitiveness and Prosperity, nos entreprises investissent 2 400 dollars de moins par employé, par année, en achat d’ordinateurs, logiciels et formation que les compagnies américaines. Dans une économie mondialisée où la concurrence ne cesse de s’intensifier, il est important que les PME canadiennes investissent davantage dans les TIC », a-t-il ajouté.

L’enquête visait à évaluer dans quelle mesure les PME font usage des TIC dans leurs pratiques d’affaires.

Durant les douze derniers mois, 88,3 % des PME ont réalisé des investissements en TIC. L’achat d’équipement informatique et l’achat de licences sont les investissements les plus souvent réalisés, dans des proportions de 77,8 % et 40,5 % respectivement.

L’enquête a démontré que l’appropriation des TIC est nettement mieux ancrée dans les entreprises de taille moyenne (100 à 499 employés), et dans une large mesure, dans celles du secteur manufacturier. C’est en effet chez ces dernières que le taux de branchement à Internet est le plus élevé (97,6 %) et que les suites bureautiques (92,3 %), les progiciels de gestion intégrés (34,4 %) de même que le site Web comme outil Internet (78,2 %) sont les plus utilisés.

Beaucoup d’achats en ligne, mais peu de ventes

Cette année, 70,9 % des PME branchées à Internet ont affirmé effectuer des achats en ligne, alors que seulement 17,9 % s’adonnent également à la vente.

Malgré l’important développement du Web 2.0, les PME ne sont pas encore séduites par les applications liées aux réseaux sociaux alors que seulement 15,2 % les utilisent dans leurs stratégies de marketing, 14,3 % en interne avec leurs employés, et 17,5 % avec leurs partenaires et fournisseurs.

Le sondage a été effectué du 11 avril au 24 mai auprès de plus de 2 000 dirigeants de PME canadiennes comptant entre 5 et 499 employés. Le taux de réponse de l’enquête se situe à 27,7 %. La marge d’erreur pour l’échantillon total est de ±3,4 %.

L’enquête NetPME 2011 en est à sa quatrième édition. Menée exclusivement au Québec par le passé, elle a été élargie cette année à l’ensemble du pays grâce à l’apport financier de la Banque de développement du Canada (BDC). L’enquête a également été réalisée grâce à la contribution financière du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, du Secrétariat du Conseil du trésor du Québec, des Services de cartes Desjardins, de Services Québec et de Telus.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de novembre 2011 de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW