Les logiciels de communauté en ligne : Comment s’y retrouver?


Helene Larocque - 29/03/2012

Direction informatique invite, à chaque parution, un chroniqueur qui traite d’un thème lié aux technologies de l’information en entreprise. Pour cette édition, Hélène Larocque, présidente de Progexia solutions Web, traite de l’intégration web de composantes sociales.

Les réseaux sociaux font de plus en plus partie de notre quotidien même si quelques irréductibles résistent encore à l’attrait de ce mode d’échange. Il est donc normal que tôt ou tard, l’idée d’ajouter une portion « sociale » à un site Internet nous passe par la tête.

Les cinq choses qu’il faut garder à l’esprit tout au long du processus de recherche d’un produit sont :

1- L’implantation Par implantation, on fait référence à l’ensemble des étapes liées à la mise en place d’un logiciel. 
Si celui-ci doit s’intégrer dans une infrastructure existante et que la communication entre les deux est nécessaire, le choix de la technologie devient un élément clé du succès du projet. Par contre, si les deux parties peuvent rester indépendantes l’une de l’autre, il ne faut pas oublier que la gestion de deux systèmes distincts nécessite deux expertises différentes tant pour opérer les systèmes que pour les maintenir;

2- L’hébergement Certaines solutions se transportent aisément d’une infrastructure à une autre, alors que d’autres offrent des options d’hébergement qu’il faut, du reste, se garder d’écarter du revers de la main dès le départ. D’autres produits exigent carrément un hébergement hors site. Quelle que soit la solution retenue, à la base, il s’agit de protéger des données sensibles. On pense souvent qu’il est préférable de conserver la propriété et la gestion des infrastructures. Toutefois, à moins d’avoir déjà une structure sécuritaire en place, il est peu possible que vous puissiez prendre en charge une telle responsabilité au pied levé;

3- Les options Ne soyez pas surpris de constater, lors de vos recherches, qu’aucun logiciel n’offre exactement ce dont vous avez besoin. Comment faire le meilleur choix? D’abord, il faut revenir à la source : les besoins incontournables. Pour les autres, mettez-les temporairement en veilleuse. Vous en aurez déjà plein les bras à comparer entre eux des produits qui utilisent souvent un vocabulaire différent pour une même option;

4- Le prix On ne fait pas référence au seul prix du logiciel. On parle évidemment du coût de la mise en place de la solution, qui comprend l’ensemble des étapes normales d’un projet.

Selon le Guide des meilleurs pratiques web de l’Alliance numérique, un projet doit couvrir les aspects suivants : Réflexion (planification stratégique et conception), Développement (production et mise en ligne) et Maintenance (exploitation et optimisation). Et surtout, ne négligez pas le fait qu’un site avec une composante sociale nécessite un investissement en temps non négligeable pour entretenir la 
communauté par la suite;

5- La réputation Il s’agit ici de la réputation du logiciel ET du vendeur. Chaque semaine, de nouveaux produits apparaissent pendant que d’autres se taisent à jamais. Comme le thème des communautés virtuelles est très à la mode, cela en fait un créneau très actif dans l’industrie.

Les produits

Sur plus de cent produits évalués, en voici quatre que j’ai étudiés plus en détail.

Dolphin – Développé depuis 2001 par Boonex, une compagnie australienne, Dolphin est un logiciel libre évolutif et personnalisable. Il s’agit d’une application clé en main écrite en PHP et offrant le support pour les appareils mobiles. 
Son interface visuelle est très conviviale tant pour le tableau de bord de l’administrateur que pour l’usager. De base, le logiciel est gratuit et même en ajoutant des options, il demeure très abordable, car, son prix n’excède pas 1000 dollars.

L’hébergement n’est pas obligatoire, mais recommandé au coût minime de 5 dollars par mois. Du côté des options, il est très complet, mais demeure unilingue anglais ce qui est probablement son principal défaut.

Tiki – Activement développé depuis 2002, Tiki est un logiciel libre qui a reçu plusieurs prix. Ici, l’application est entièrement gratuite et aucune recommandation particulière ne semble ressortir pour l’hébergement. L’application est très complète et inclut le support pour les langues via Babelfish. Son principal défaut est lié à la complexité de sa configuration.

Mzinga Omnisocial – Née aux environs de Boston dans les années 2000, l’application a également gagné de nombreux prix au fil des ans. Plusieurs vidéos sont disponibles pour avoir un aperçu de l’application qui semble très complète. C’est d’ailleurs grâce à eux que l’on peut juger de la convivialité du tableau de bord et de l’interface usager.

JomSocial – Slashes & Dots, une entreprise de Malaisie ayant des 
bureaux aux États-Unis, a développé cette composante dérivée de la plateforme de gestion de contenus Joomla.

Le prix de la composante est très raisonnable (environ 150 dollars) et donne accès à une série d’outils et de fonctionnalités de calibre professionnel pour la gestion d’une communauté virtuelle. L’hébergement ne présente aucune contrainte particulière. Son interface visuelle est simple et versatile. Développée en PHP, l’application dispose encore ici d’une communauté de développeurs très dense pour personnaliser la composante selon vos besoins.




Tags: , , , , ,