Les États-Unis et le Japon font appel à CAE


Dominique Lemoine - 10/09/2015

CAE obtient des contrats militaires d’une valeur d’environ 120 millions de dollars canadiens auprès du Japon et des États-Unis.Logo de CAE

L’entreprise montréalaise CAE, qui développe et commercialise des systèmes de simulation pour les industries aérospatiale, militaire et de la santé, affirme que ces contrats de systèmes et services d’entraînement ont été octroyés par la force aérienne des États-Unis (U.S. Air Force ou USAF), par le ministère de la Défense du Japon et par Lockheed Martin.

Les contrats prévoiraient la livraison de didacticiels, services d’entraînement et instructeurs au Nouveau-Mexique pour les équipes et pilotes en formation des « avions télépilotés » (drones) MQ-1 Predator/MQ-9 Reaper de la force aérienne des États-Unis, d’un simulateur pour les systèmes d’armes C-130J et LM-130J pour Lockheed Martin, ainsi que de composants de détection des anomalies magnétiques pour le Japon.

« CAE USA est le maître d’œuvre qui fournit l’élaboration de didacticiels et les services d’entraînement des équipages MQ-1 Predator et MQ-9 Reaper à l’USAF. CAE USA fournit de l’instruction en classe, sur simulateur et sur appareil à plus de 1 500 pilotes et opérateurs de capteurs », mentionne CAE.

Les composants de systèmes pour avions livrés au Japon doivent être utilisés dans le cadre de missions de « patrouille maritime », de ciblage « anti-navire » et « anti-sous-marin », de surveillance et de reconnaissance. De tels systèmes seraient déjà utilisés par la Marine turque, le Canada, l’Inde, le Brésil et le Chili.

Lire aussi :

Contrat de CAE auprès de l’armée des États-Unis

CAE formera des pilotes de l’OTAN et de ses alliés

Trois contrats militaires en Europe pour CAE




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+