Dix tendances technologiques stratégiques pour 2017


Gartner - 16/11/2016

L’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage-machine (AM) seront de plus en plus intégrés aux objets du quotidien comme les appareils électroménagers, les haut-parleurs et l’équipement hospitalier. Ce phénomène est lié à l’émergence des systèmes conversationnels, à l’expansion de l’Internet des objets (IdO) en un maillage numérique et à la tendance aux jumeaux numériques.

(Image : Thinkstock)

(Image : Thinkstock)

Les dix tendances technologiques stratégiques les plus marquées pour 2017 selon Gartner préparent le terrain au maillage numérique intelligent. Les trois premières tendances sont liées au concept d’« intelligence omniprésente », soit à l’évolution des technologies et des approches en matière de science des données afin d’intégrer l’apprentissage-machine et l’intelligence artificielle avancée de manière à permettre la création de systèmes physiques et logiciels programmés pour apprendre et s’adapter. Les trois tendances suivantes sont axées sur l’univers numérique et sur l’interconnexion croissante entre les univers physique et numérique. Les quatre dernières concernent le maillage des plateformes et des services qui sont nécessaires pour produire le maillage numérique intelligent.

L’intelligence

L’IA et l’AM en sont arrivés à un point de bascule et exerceront un effet d’expansion croissant sur à peu près tous les services, objets ou applications reposant sur des technologies. La création de systèmes intelligents qui soient en mesure d’apprendre, de s’adapter et, potentiellement, d’agir de manière autonome plutôt que de simplement exécuter des instructions prédéfinies constituera le principal champ de bataille des fournisseurs de technologie au moins jusqu’en 2020.

Tendance 1 : Intelligence artificielle et apprentissage-machine avancé

L’IA et l’AM, lesquels regroupent des technologies telles que l’apprentissage en profondeur, les réseaux neuronaux et le traitement du langage naturel, peuvent aussi englober des systèmes plus avancés qui sont en mesure de comprendre, d’apprendre, de prédire, de s’adapter et potentiellement de fonctionner de manière autonome. Les systèmes peuvent apprendre et modifier le comportement futur, ce qui donne lieu à la création de systèmes et de programme plus intelligents. Cette nouvelle ère est issue de la combinaison de la grande puissance de traitement parallèle, des algorithmes avancés et des ensembles de données imposants alimentant ces derniers.

Dans le secteur des services bancaires, on pourrait avoir recours à des techniques d’IA et d’AM pour modéliser des transactions courantes en temps réel et pour établir des modèles prédictifs de transactions selon les probabilités que celles-ci soient frauduleuses. Les entreprises qui souhaitent miser sur cette tendance pour stimuler l’innovation numérique devraient évaluer plusieurs scénarios d’affaires afin d’associer une valeur commerciale claire et précise à ces technologies et envisager de tenter d’abord l’expérience avec un ou deux projets à faible impact.

Tendance 2 : Applications intelligentes

Les applications telles que les adjoints personnels virtuels (APV) accomplissent certaines des fonctions d’un adjoint humain. Elles facilitent ainsi les tâches quotidiennes (en priorisant les courriels, par exemple) et augmentant l’efficacité de leur utilisateur (en soulignant les contenus et interactions plus importants). D’autres applications telles que les préposés à la clientèle virtuels (PCV) offrent des fonctions plus spécialisées dans des domaines comme la vente et le service à la clientèle. À ce titre, ces applications sont potentiellement en mesure de transformer la nature du travail et la structure du lieu de travail.

« D’ici dix ans, pratiquement chaque application et chaque service intégreront un quelconque degré d’IA », affirme M. Cearley. « Cette tendance à long terme évoluera continuellement et élargira l’utilisation de l’IA et de l’AM aux applications et aux services. »

Tendance 3 : Objets intelligents

Les objets intelligents font référence à des choses qui vont au-delà de l’exécution de modèles de programmation rigides et qui exploitent l’IA et l’AM appliqués afin de produire des comportements perfectionnés et d’interagir de façon plus naturelle avec leur environnement immédiat et avec les personnes. Alors que les objets intelligents, par exemple les drones, les véhicules autonomes et les appareils intelligents, font leur apparition dans l’environnement, Gartner prévoit que les objets intelligents indépendants feront graduellement place à un modèle collaboratif entre objets intelligents.

Numérique

Les lignes qui séparent l’univers numérique de l’univers physique continuent de se brouiller, créant ainsi de nouveaux débouchés pour les entreprises numériques. L’univers du numérique devrait constituer une réflexion de plus en plus détaillée de l’univers physique et sembler y être intégré, créant ainsi un terrain fertile pour les nouveaux modèles d’affaires et les écosystèmes reposant sur le numérique.

Tendance 4 : Réalité virtuelle et augmentée

La réalité virtuelle (RV) et la réalité augmentée (RA) transforment la façon dont les personnes interagissent entre elles et avec les systèmes logiciels et favorisent ainsi la création d’environnements immersifs. Par exemple, on peut se servir de la RV à des fins de formation et d’expériences à distance. Grâce à la RA, qui permet la superposition et le mélange des univers réel et virtuel, les entreprises sont en mesure de superposer des graphiques sur des objets réels, par exemple des fils dissimulés sur l’image d’un mur. Les expériences immersives faisant usage de la RA et de la RV atteignent un point de bascule au chapitre du prix et de la capacité, mais ne remplaceront pas d’autres modèles d’interface. Avec le temps, elles iront au-delà de la seule immersion visuelle et intégreront tous les sens humains. D’ici 2020, les entreprises devraient rechercher des applications ciblées de RV et de RA.

Tendance 5 : Jumeau numérique

D’ici trois à cinq ans, des milliards d’objets seront représentés par des jumeaux numériques, un modèle logiciel dynamique de représentation d’objets physiques ou de systèmes. À l’aide de données physiques concernant le fonctionnement des composantes d’un objet et leur réaction à l’environnement, ainsi que de données fournies par des capteurs dans l’univers réel, le jumeau numérique peut servir à analyser et à simuler des conditions réelles. Il peut également réagir au changement, améliorer les opérations et apporter une valeur ajoutée. Les jumeaux numériques fonctionneront comme des mandataires, à la fois pour des personnes compétentes (p. ex. des techniciens) et pour des dispositifs et des contrôles de surveillance (p. ex. des manomètres). Leur prolifération nécessitera un changement de culture, lequel s’opérera au fil de la collaboration entre les personnes qui comprennent l’entretien des objets réels et les scientifiques des données et les professionnels des TI. Les jumeaux numériques de biens matériels alliés à la représentation numérique des installations et des environnements, ainsi qu’aux personnes, aux entreprises et aux processus, favoriseront une représentation numérique de plus en plus détaillée de l’univers réel à des fins de simulation, d’analyse et de contrôle.

Tendance 6 : Registre des transactions (blockchain)

La blockchain est un genre de registre distribué dans lequel les opérations d’échange de valeur (en bitcoins ou autres jetons) sont regroupées en blocs selon un ordre séquentiel. Les concepts de blockchain et de registre distribué suscitent de plus en plus d’intérêt en raison de la possibilité qu’ils offrent de transformer les modèles d’exploitation d’industries telles que la distribution de musique, la vérification des identités et l’enregistrement de titres. Ils laissent entrevoir la promesse d’un modèle qui augmentera la confiance à l’égard des environnements non fiables et qui réduira les frictions commerciales en offrant un accès transparent aux renseignements contenus dans la chaîne. Bien qu’elles suscitent beaucoup d’intérêt, la majorité des initiatives en matière de blockchain en sont aux phases alpha et bêta et d’importants défis technologiques les attendent.

Maillage

Le maillage fait référence à l’interaction dynamique entre les personnes, les processus, les objets et les services sur lesquels reposent les écosystèmes numériques intelligents. Lorsque le maillage se développe, l’expérience-utilisateur change de manière fondamentale et les architectures et plateformes technologiques et de sécurité doivent aussi être adaptées.

Tendance 7 : Systèmes conversationnels

Actuellement, les interfaces conversationnelles sont axées sur les assistants virtuels et les dispositifs fonctionnant au moyen d’un micro (p. ex., haut-parleurs, téléphones intelligents, tablettes, PC, automobiles). Toutefois, le maillage virtuel englobe un ensemble croissant de méthodes utilisées pour accéder aux applications et à l’information ou pour interagir avec les personnes, les communautés sociales, les gouvernements et les entreprises. Le maillage des appareils va au-delà des ordinateurs de bureau et des appareils mobiles classiques pour englober toute la gamme des méthodes possibles d’interaction humaine. Lorsque le maillage se développera, les modèles de connexion se multiplieront et on assistera à l’émergence d’une interaction collaborative accrue entre dispositifs. Ainsi naîtront les bases d’une nouvelle expérience numérique ambiante continue.

Tendance 8 : Architecture d’applications de maillage et de services

Le maillage numérique intelligent nécessitera que des changements soient apportés en ce qui concerne l’architecture, la technologie et les outils utilisés pour développer des solutions. L’architecture d’applications de maillage et de services (AAMS) consiste en une architecture multivoie modulaire, flexible et dynamique qui exploite l’infonuagique et l’informatique sans serveur avec des conteneurs, des microservices, des interfaces de programmation d’applications (API) et des événements. En fin de compte, les solutions soutiennent des utilisateurs multiples occupant des fonctions multiples utilisant des dispositifs multiples et communiquant dans des réseaux multiples. Toutefois, l’AAMS constitue un changement d’architecture à long terme qui nécessite une refonte importante au chapitre des outils de développement et des pratiques exemplaires.

Tendance 9 : Plateformes technologiques numériques

Les plateformes numériques constituent les éléments de base des entreprises numériques et sont essentielles pour percer dans ce secteur. Chaque entreprise regroupera un certain amalgame de cinq plateformes : les systèmes d’information, l’expérience client, l’analyse et les renseignements, l’Internet des objets et les écosystèmes d’affaires. En particulier, les nouvelles plateformes et nouveaux services liés à l’IdO, à l’AI et aux systèmes conversationnels constitueront un point de mire clé jusqu’en 2020. Il relèvera des entreprises de suivre l’évolution des plateformes et de planifier l’évolution de leurs propres plateformes afin de relever les défis que posent les affaires numériques.

Tendance 10 : Architecture de sécurité adaptative

Vu l’évolution du maillage numérique intelligent et des plateformes numériques de même que des architectures d’applications, la sécurité doit devenir fluide et adaptative. Dans l’environnement de l’IdO, la sécurité se révèle problématique. Les équipes chargées de la sécurité doivent travailler de concert avec les architectes d’applications, de solutions et d’entreprise et se pencher sur la sécurité au début du processus de conception des applications ou des solutions d’IdO. Presque toutes les entreprises devront avoir recours à la sécurité multicouche et à l’analyse du comportement des utilisateurs et des entités.

David Cearley est vice-président et Fellow Gartner dans l’équipe de recherche et est un expert reconnu dans le domaine des technologies de l’information. Il analyse les tendances émergentes et stratégiques en matière d’affaires et de technologie et étudie la façon dont celles-ci façonnent la valeur que tirent les personnes et les entreprises de la technologie.




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,