L’effet boomerang du marketing indésirable


Dominique Lemoine - 20/04/2015

Les Canadiens reçoivent des messages non pertinents d’entreprises tous les jours et prennent des moyens pour ne plus en recevoir.

Illustration du concept de marketing en ligne

(Image : Thinkstock)

Aimia, une entreprise de Montréal qui offre des services de gestion de la fidélisation, rapporte les résultats d’un sondage international sur les tendances d’utilisation en matière de marketing numérique, selon lesquels 72 % des Canadiens recevraient des messages d’entreprises qu’ils jugent « non pertinents » à chaque jour.

De plus, 53 % des Canadiens prendraient des moyens pour ne plus recevoir de ces messages et 56 % des Canadiens éviteraient même des marques et des entreprises « juste parce que leurs courriels les importunent », soutient Aimia.

« L’envoi massif de messages hors sujets et mal ciblés de la part de grandes marques ou d’entreprises mène les consommateurs à exercer un plus grand contrôle sur l’information qu’ils acceptent de recevoir », mentionne aussi Aimia.

Le sondage d’Aimia sur les tendances en marketing numérique doit avoir été réalisé auprès de 10 000 consommateurs dans les marchés de l’Inde, du Royaume-Uni, de la France, du Canada et des États-Unis.

Lire aussi :

L’analytique de données rapporte à Aimia

Partage de données : méfiance envers les réseaux sociaux

Mercatique : Aimia acquiert une firme de segmentation de clientèle




Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+