L’économie vers une rupture technologique, selon Deloitte


Dominique Lemoine - 28/04/2015

Des avancées technologiques rapides menaceraient de perturber les entreprises et l’économie du Canada, selon Deloitte & Touche.Illustration du concept de travailleur de la nouvelle génération

Deloitte & Touche, un cabinet de services professionnels qui offre entre autres des services de consultation, affirme sur la base d’un rapport Deloitte que des progrès technologiques perturberaient déjà des secteurs de l’économie et bouleverseraient au Canada un milieu des affaires mal préparé.

Selon le rapport de Deloitte, qui est basé sur un sondage auprès de 700 dirigeants d’entreprise, environ une organisation sur dix serait « prête à négocier un virage technologique », tandis que la taille, l’âge et le secteur d’activité seraient sans incidence sur la capacité et l’agilité d’adaptation.

« Les technologies comme la robotique, l’intelligence artificielle et l’impression 3D présentent un potentiel perturbateur. Les entreprises du Canada doivent s’adapter rapidement à ces nouvelles technologies pour conserver leur avantage concurrentiel au Canada comme à l’étranger », soutient Deloitte.

Deloitte précise que « les progrès technologiques annoncent un bouleversement imminent des habitudes de vie et de travail, des attentes des consommateurs et des processus commerciaux ».

Lire aussi :

2015 l’année du paiement mobile, selon Deloitte

Le regard annuel de Deloitte sur le futur des technologies (1/2)

Le regard annuel de Deloitte sur le futur des technologies (2/2)




Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+