Le téléphone mobile, l’outil du voyageur québécois?


Jean-François Ferland - 23/03/2011

Un rapport d’enquête Mobindex de l’agence Cossette s’intéresse à l’utilisation potentielle des appareils mobiles par les Québécois pour la planification et la réalisation de voyages. Visiblement, l’intérêt serait plus prononcé chez les utilisateurs de téléphones évolués.

L’agence de communication Cossette, dans un rapport d’enquête associé à l’outil de mesure en marketing mobile Mobindex qui a été produit en février 2011, rapporte des données relatives à l’utilisation des téléphones mobiles et des téléphones intelligents pour des tâches qui ont trait au tourisme et au voyage.

Selon l’étude Mobindex, 31,5 % des utilisateurs de téléphones évolués au Québec et en Ontario emploiraient leurs appareils pour faire des recherches sur des sites transactionnels qui sont consacrés au voyage.

De plus, 47,8 % des propriétaires de téléphones évolués de ces deux provinces envisageraient de recourir à leurs téléphones pour planifier leurs prochains voyages. Cossette constate que le téléphone évolué offrirait une meilleure convivialité que le téléphone mobile conventionnel pour cette tâche, puisque seulement 13,6 % des utilisateurs de téléphones cellulaires emploieraient leurs appareils à cette fin.

Selon Mobindex, parmi les utilisateurs québécois, 29,6 % des détenteurs de téléphones mobiles et 59,8 % des utilisateurs de téléphones intelligents aimeraient tirer profit de leurs appareils pour trouver des informations sur des activités quotidiennes. 26 % des utilisateurs de téléphones mobiles et 39,2 % des utilisateurs de téléphones évolués désireraient employer leurs appareils pour trouver ou réserver un hôtel.

D’autre part, 25,5 % des utilisateurs de téléphones mobiles et 46,4 % des utilisateurs de téléphones évolués seraient tentés d’accéder à des offres de dernière minute pour des lieux visités.

Par ailleurs, 22,7 % des utilisateurs québécois d’appareils mobiles et 46,4 % des utilisateurs de téléphones évolués envisageraient d’employer leurs appareils pour partager leur expérience durant un voyage.

À propos du recours à la géolocalisation, 29,1 % des utilisateurs québécois de téléphones mobiles compteraient recourir à cette fonction lors d’un prochain voyage. Chez les utilisateurs québécois de téléphones intelligents, la proportion grimperait à 61,9 %. Des données produites par Cossette à propos de l’utilisation des téléphones mobiles pour le voyage, cette dernière proportion est la seule qui est plus élevée que chez les Ontariens (58,5 %).

L’étude Mobindex de Cossette souligne que 44,2 % des répondants du Québec et de l’Ontario aimeraient avoir une application de voyage qui conserverait les informations et les mises à jour pertinentes à la préparation et la réalisation de leurs escapades. Cette proportion grimperait à 87,2 % chez les personnes qui auraient déjà effectué des recherches sur des sites de voyage transactionnels à l’aide de leurs appareils.

Soulignons que plusieurs des statistiques contenues dans l’étude de Mobindex sont associées à des souhaits ou à des intentions exprimées par les répondants. Ainsi, ces données font état d’un possible recours aux téléphones mobiles dans un contexte de voyage dans un futur rapproché, au lieu de présenter un portrait d’une utilisation en ce moment présent.

Liaison mobile à Internet

À propos de la connexion à Internet, 32 % des répondants qui utilisaient un téléphone mobile et 66,2 % des répondants qui avaient un téléphone évolué détenaient un forfait qui incluait des frais d’utilisation d’Internet au Canada. 11,2 % des répondants auraient eu l’impression que les frais d’utilisation de la Toile hors du Canada étaient inclus dans leur forfait.

Enfin, 62,5 % des répondants à l’enquête Mobindex de Cossette auraient pensé que des frais pouvaient être ajoutés à leur facture s’ils utilisaient un réseau Wi-Fi hors du Canada à partir de leur téléphone mobile.

L’étude Mobindex de Cossette a été produite à l’aide d’un sondage qui a été réalisé par la firme Impact Recherche en janvier 2011. 246 hommes et 254 femmes en Ontario ainsi que 252 hommes et 255 femmes au Québec âgés de 18 à 65 ans ont participé au sondage.

L’étude Mobindex de février 2011 s’est également intéressée au profil des utilisateurs de téléphones mobiles au Québec et en Ontario, tout comme à leur relation avec des fonctions associés à la publicité et au marketing mobile.

Lire : Marketing et publicité sur les téléphones mobiles : faible intérêt des Québécois ?

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+