Le ministre Duchesne visite le laboratoire DOMUS


Benjamin Jébrak - 06/11/2013

À la suite du dévoilement de la Politique nationale de la recherche et de l’innovation, le laboratoire DOMUS a reçu le ministre Pierre Duchesne pour la présentation de ses nouvelles acquisitions.

Logos de l'ERST et de l'université de SherbrookeLe laboratoire de DOmotique et informatique Mobile de l’Université de Sherbrooke (DOMUS) concentre ses recherches sur l’étude de l’informatique diffuse et l’information mobile pour les milieux de la santé, de l’éducation, de la protection civile et du tourisme.

Une équipe de sept chercheurs travaille présentement sur l’assistance cognitive, sur la télévigilance et le suivi médical auprès des personnes souffrant de démence de type Alzheimer et de schizophrénie. Le laboratoire de domotique et d’informatique mobile effectue aussi des recherches sur les habitats intelligents et sur les services personnalisés géoréférencés.

« [Le laboratoire] fournit des outils compensatoires aux utilisateurs, des béquilles pour la mémoire », a expliqué Hélène Pigot, professeure titulaire à l’université de Sherbrooke et membre du laboratoire DOMUS, en entrevue avec Direction Informatique.

« Il importe donc que nos chercheurs puissent bénéficier d’un environnement de qualité exceptionnelle et d’un soutien adéquat. Les installations de l’Université de Sherbrooke en sont un bel exemple », a affirmé le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne, lors de sa visite. Le ministre a aussi souligné l’importance de la recherche et l’innovation pour le gouvernement.

La Maison La Conquête, laboratoire du quotidien

Grâce à une aide financière d’un million de dollars accordée en 2012, le laboratoire DOMUS a acquis de nouveaux équipements de recherche. De plus, la résidence alternative la Maison La Conquête, qui reçoit des patients ayant subi des traumatismes crâniens, sera transformée en laboratoire consacré à la recherche interdisciplinaire sur l’assistance aux déficits cognitifs, sur la télévigilance et sur le suivi médical dans une perspective de maintien à domicile.

Le laboratoire DOMUS y installera ses systèmes d’assistance et de télévigilance. Ces systèmes permettront de récolter des informations sur les besoins des utilisateurs dans les habitats intelligents et la manière dont la population interagit avec ces habitations.

« Grâce à la subvention, nous avons pu insérer des applications là où les gens en ont besoin, a indiqué Hélène Pigot. Nous nous sommes aperçus que le besoin le plus criant est d’être en mesure de faire des activités quotidiennes, comme faire la cuisine. C’est une activité qui demande une planification d’avance et qui a besoin d’être suivie pas à pas ». Le laboratoire DOMUS pourra tester à la Maison La Conquête des applications qui permettent de gérer cette planification au quotidien.




Tags: , , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+