Le chiffre d’affaires de Technologies Sensio recule en 2013


Benjamin Jébrak - 30/09/2013

Les résultats de l’année financière de Technologies Sensio démontrent un exercice 2012-2013 difficile.

Logo de Technologies SensioTechnologies Sensio, une entreprise de Montréal qui conçoit des technologies pour la diffusion de contenu vidéo en trois dimensions sur des canaux traditionnels, rapporte un recul important de son chiffre d’affaires. Il est passé de 1,13 million de dollars à 392 000 dollars lors de son exercice financier 2012-2013.

Bien que les revenus aient augmenté de 370 000 dollars durant son année financière, ils sont attribuables à une avance reçue lors de la signature d’une licence exclusive avec WiLAN pour la commercialisation de son brevet S2D Switch.

Par ailleurs, les pertes de l’entreprise ont diminué, passant de 4,3 millions de dollars l’an dernier à 3,9 millions de dollars. La marge brute totale est donc de 1,017 million de dollars pour l’exercice financier 2012-2013 de Technologies Sensio, une augmentation de 681 642 dollars par rapport à la même période de l’année dernière.

« Le dernier exercice a été très difficile pour Sensio d’un point de vue de la génération de revenus qui sont bien en deçà du potentiel de l’entreprise, de ses technologies et de sa propriété intellectuelle et nous sommes conscients de la déception que leur annonce peut susciter », a déclaré Nicholas Routhier, président et chef de la direction chez Technologies Sensio.

Toutefois, l’entreprise conserve son optimisme et revoit ses décisions stratégiques afin de ramener l’entreprise sur le chemin de la croissance. Pour Nicholas Routhier, « ces chiffres ne racontent qu’une partie de l’histoire ».

« Durant l’exercice, nous avons pris d’importantes décisions stratégiques dans un contexte de ralentissement de nos activités Live 3D et du retard dans le lancement de [notre service de contenu vidéo à la demande] 3DGO! », commente-t-il.




Tags: , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+