Le Canada, un refuge pour les données américaines indésirables?


Fanny Bourel - 01/02/2017

Quelques heures seulement après l’investiture du nouveau président Trump, des informations, notamment portant sur le changement climatique, ont été supprimées du site de la Maison-Blanche.

Des Canadiens se mobilisent pour éviter la perte de ces données de valeur comme le rapporte IT World Canada, une publication sœur de Direction Informatique.

L’entreprise vancouvéroise PageFreezer, spécialisée en archivage de données, travaille présentement avec DataRefuge, un groupe réunissant des scientifiques et des environnementalistes américains, à sauver les informations sur le changement climatiques qui disparaissent des sites internet fédéraux aux États-Unis.

« J’ai contacté DataRefuge pour leur dire que nous avons en place une infrastructure d’archivage internet complète, que je crois en l’importance de ce qu’ils font et que je voulais leur fournir notre plateforme », a raconté Michael Riedijk, le PDG de PageFreezer, lors d’une entrevue donnée à l’émission Spark sur CBC Radio.

Des chercheurs de l’Université de Toronto ont commencé à sauvegarder des données présentes sur les serveurs du gouvernement américains, en collaboration avec la bibliothèque de l’Université de Pennsylvanie et de l’organisation à but non lucratif Internet Archive. Ce groupe s’active à archiver les sites gouvernementaux avant que l’administration Trump ne supprime encore plus d’informations.

Lire aussi :

Décret de Trump : l’industrie canadienne des TI se mobilise

Coopération numérique entre BAnQ et BnF




Tags: , , , , , , , , , , ,