Le Canada numéro deux mondial de l’hameçonnage


Denis Lalonde - 24/05/2011

Les cybercriminels adeptes de l’hameçonnage sont de plus en plus nombreux à choisir le Canada pour y héberger leurs activités, selon une étude de la société Websense.

Les résultats de l’étude couvrant la période de janvier à mai soutiennent que les sites d’hameçonnage hébergés au Canada sont en hausse de 319 % par rapport à la période correspondante il y a un an et placent le pays au deuxième rang mondial derrière les États-Unis pour ce type de délit.

Websense soutient que toutes les tendances placent le Canada au rang des rampes de lancement pour les activités des cybercriminels.

La société soutient que les adresses IP (Internet Protocol) en provenance de la Chine ou d’Europe de l’Est sont souvent passées au peigne fin par les autorités. Les cybercriminels ont donc réagi en transférant leurs activités dans des pays qui ont une meilleure réputation en ligne, dont le Canada.

L’hameçonnage se traduit par l’envoi massif de courriels frauduleux, en apparence authentiques et utilisant souvent l’identité d’une institution financière. On y demande aux destinataires de révéler leurs coordonnées bancaires personnelles. Lorsque les cybercriminels arrivent à obtenir ces informations, ils peuvent détourner des fonds à leur avantage et parviennent parfois à usurper l’identité de leurs victimes.

Dans le Top 10 du classement mondial, après les États-Unis et le Canada viennent dans l’ordre l’Égypte, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Russie, la Corée du Sud, la France et le Brésil.

Portrait global de la cybercriminalité

Websense a poussé son étude plus loin en brossant un portrait de l’hébergement de tous les cyber-crimes et, cette fois, le Canada se classe au 6e rang mondial, lui qui était 13e il y a un an. Le classement est encore dominé par les États-Unis, suivis de la France, de la Russie, de l’Allemagne, de la Chine. Après le Canada suivent les Pays-Bas, la Corée du Sud, la Roumanie et le Royaume-Uni.

L’an dernier, le Top 10 était composé des États-Unis, de la Russie, de l’Allemagne, de la France, de la Chine, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de la Corée du Sud, de la Turquie et de l’Australie.

Websense est une entreprise spécialisée dans les logiciels de sécurité pour le Web, les systèmes de messagerie et les données.




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW