Le BlackBerry Q10 à l’essai (1/2): Une nouvelle approche pour un design classique


Brian Jackson - 29/04/2013

Voici une première série d’observations à propos du téléphone évolué Q10 de BlackBerry.Q10 de BlackBerry

Une nouvelle approche pour un design classique

Le téléphone évolué BlackBerry Q10 sera commercialisé avec la version 10.1 du système d’exploitation BlackBerry BB10, et ce quelques semaines avant que le modèle à grand écran tactile Z10 reçoive cette mise à niveau.

La première mise à jour du système d’exploitation BB10, depuis son dévoilement par le fabricant de téléphones évolués de Waterloo, en Ontario, ne présente pas de différences majeures, mais plutôt un certain nombre de raffinements. L’écran d’accueil a été amélioré avec une barre de menu aux dimensions réduites et une grille réajustée afin de permettre l’affichage de plus de contenu. Le centre de notification Hub intègre maintenant la messagerie instantanée d’un utilisateur de BlackBerry à l’autre (de PIN à PIN) et suggère des contacts lorsqu’on inscrit une adresse de courriel.

Avec BB 10.1, autant le modèle Q10 que le Z10 obtiendront de nouvelles fonctions. La caméra offre la prise de photos en mode HDR. Également, le positionnement du curseur sur l’écran est plus précis lorsqu’on tape du texte. Une pression de l’écran fait apparaître sur le texte une cible ronde qu’on peut déplacer horizontalement ou verticalement en appuyant sur ses extrémités. Cette cible peut également être déplacée partout sur l’écran tactile. BlackBerry indique que ces changements ont été effectués après avoir obtenu des commentaires de la part des utilisateurs.

Le retour des raccourcis de clavier

Bien sûr, le modèle Q10 comporte d’importantes différences en rapport du modèle Z10 qui a été lancé plus tôt cette année. La différence la plus évidente est le clavier physique QWERTY, une marque de commerce des appareils BlackBerry tels que les modèles Curves et Bold. Ainsi, de nouvelles possibilités sont offertes pour la navigation dans le système d’exploitation et l’ouverture des applications.

Une de ces possibilités consiste à simplement écrire ce qu’on veut faire. Par exemple, à partir de l’écran d’accueil on peut inscrire « écrire à Robert » pour produire rapidement un message destiné à ce contact. Aussi, on peut écrire le nom d’une application qu’on souhaite ouvrir. BlackBerry a combiné la recherche universelle avec une nouvelle fonction de commande.

Q10 de BlackBerryL’écran plus petit du Q10 est également un écran de type OLED et non un écran un écran ACL tel que celui du Z10. BlackBerry utilise cette technologie en tandem avec une pile à plus grande capacité (2100 mAh au lieu de 1800 mAh sur le Z10 et a recours à davantage de surface en noir à l’écran dans des applications comme le Calendrier et Réglages afin de prolonger l’autonomie de la pile. Ces changements permettent d’ajouter jusqu’à trois heures de temps de discussion au téléphone tel que promis dans la fiche technique de l’appareil, soit 13 heures pour le modèle Q10 au lieu de 10 heures pour le modèle Z10.

Les raccourcis du clavier sont de retour sous le modèle Q10. On atteint le haut d’un message dans le Hub en appuyant sur « T » et le bas d’un message en appuyant sur « B ». Lorsqu’un message est ouvert, on peut appuyer sur « F » pour l’acheminer et sur « R » pour écrire rapidement une réponse. Plusieurs admirateurs de BlackBerry apprécieront le retour de ces raccourcis, mais pas tous les trucs des anciens appareils à clavier QWERTY de BlackBerry ont été réactivés.

Par exemple, la fonction de numérotation rapide n’existe plus. Auparavant une longue pression du doigt permettait de composer un numéro de téléphone ou de démarrer une application, mais fonction n’est pas supportée sous le système d’exploitation BlackBerry 10.

La deuxième partie des observations à propos du Q10 de BlackBerry sera publiée demain dans l’article « Le BlackBerry Q10 à l’essai (2/2): Un brin de nostalgie ».




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Brian Jackson

Brian Jackson est le rédacteur en chef du portail ITBusiness.ca