Le bénéfice net de BCE recule de 28,8%


Denis Lalonde - 12/05/2011

BCE, société mère de Bell Canada, a vu son bénéfice net reculer de 28,8% au 1er trimestre, ce qui n’a pas empêché la société de bonifier son dividende.

Pour le trimestre terminé le 31 mars 2011, BCE a dévoilé un bénéfice net de 503 millions de dollars (72 cents par action), lui qui était de 706 millions de dollars (61 cents par action) à la période correspondante en 2010.

La hausse du bénéfice par action est attribuable au fait que Bell comptait 754,1 millions d’actions ordinaires en circulation à la fin du trimestre, par rapport à 766 millions il y a un an.

La direction de Bell précise toutefois que le bénéfice net de l’an dernier incluait un gain non récurrent de 272 millions de dollars découlant entre autres de la vente de certains actifs. Sans ce gain, le bénéfice net du 1er trimestre de 2010 aurait été de 434 millions de dollars.

Les revenus ont totalisé 4,47 milliards de dollars, en hausse de 0,7% par rapport à ceux de 4,43 milliards de dollars déclarés l’an dernier.

Hausse du dividende

La direction de BCE a profité du dévoilement des résultats trimestriels pour hausser son dividende annuel de 5 % à 2,07 dollars.

L’entreprise a également revu à la hausse sa prévision de bénéfice pour l’ensemble de l’exercice. Ainsi, BCE s’attend à un bénéfice par action de 2,95 à 3,05 dollars en 2011. Le 10 février, la société avait dit s’attendre à un bénéfice par action de 2,90 à 3,00 dollars.

Le titre de BCE grimpait de 0,96 dollar (2,6%) à 37,90 dollars à la Bourse de Toronto à midi. Le titre a atteint un sommet annuel de 38,04 dollars en matinée.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW