L’Archos 80 G9, une nouvelle tablette Android qui se positionne très bien


François Picard - 14/12/2011

Une tablette étant technologiquement dépassée en moins d’un an, certains préfèrent se tourner vers une tablette qui n’est pas trop coûteuse et la meilleure possible.

Avec toutes les tablettes différentes qui arrivent sur le marché, trouver la meilleure des tablettes les moins chères du moment est tout un défi. Il faut d’abord la choisir par rapport à ses caractéristiques et son prix, puis la tester pour vérifier si elle répond bien aux attentes. Cela nous a conduits à la tablette 80 G9 d’Archos à 299 dollars qui s’est avérée être une bonne option, mais c’est sûr que le résultat risque d’être différent d’ici quelques semaines avec l’arrivée des tablettes sous Android 4, encore plus intéressantes, à des prix qui devraient être encore plus abordables.

L’Archos 80 G9 sur le papier

Avant tout, il faut bien comprendre que nous n’avons pas recherché la meilleure des tablettes, dont l’iPad est toujours reconnue comme la reine, mais talonnée par plusieurs autres dans la même fourchette de prix. Nous avons donc cherché une tablette vendue au Canada, si possible à moins de 400 dollars, avec des caractéristiques techniques spécialement intéressantes. Après un premier débroussaillage, nous sommes tombés sur l’Archos 80 G9, vendue en différentes configurations, avec 8 ou 16 gigaoctets (Go) de mémoire, une prise pour cartes microSD ou un disque dur de 250 Go avec 2 Go de mémoire flash en guise de mémoire tampon (cache). En fait, Archos aurait décidé de faire un modèle avec disque dur interne en constatant que cela ne revenait pas plus cher que de mettre 32 Go de mémoire Flash dans l’appareil, multipliant ainsi par huit la capacité de mémoire de stockage disponible. De notre côté, nous avons testé le modèle de base avec 8 Go de mémoire et une carte microSD de 8 Go que nous y avons ajoutée.

L’Archos 80 G9 est un produit très récent, qui n’est sur le marché que depuis deux mois. C’est une tablette à écran tactile capacitif multipoint de 8 pouces. Elle dispose d’un processeur multicoeur OMAP 4 à 1 GHz ou plus selon le modèle. En fait, à part le modèle classic que nous avons testé, il existe un modèle à 1,2 GHz et un autre modèle dit turbo à 1,5 GHz qui devrait être disponible ces jours-ci. Le processeur OMAP de Texas Instruments est relativement rapide, avec des performances meilleures, semble-t-il, que celles d’un processeur nVidia Tegra 2, comme celui qui équipe beaucoup d’autres tablettes actuellement. Combiné au système d’exploitation Android 3.2 Honeycomb, fait spécialement pour les tablettes, il donne d’excellents résultats au niveau du multitâche, de l’affichage de pages Web ou de l’efficacité des applications. Il peut aussi faire afficher les vidéos MPEG-4 ou H.264 High Profile en HD pleine grandeur 1080p alors que beaucoup de tablettes sont encore limitées au 720p.

Bien des points positifs

L’Archos 80 G9 comporte un écran plus haut que ce qu’on a l’habitude de voir, en format 4:3 avec

Tablette Archos 80 G9

La tablette 80 G9 d’Archos.

1024 pixels par 768 pixels plutôt que l’écran de 1024 x 600 dont disposent la plupart des autres tablettes. Le principal avantage est qu’on peut voir à l’écran une plus grande partie des pages Web qu’on visite sans que cela ne gêne pour l’affichage de vidéos haute résolution en 1080p avec une petite bande d’écran non utilisée en haut et en bas. On a aussi plus de lignes sous les yeux quand on se sert d’un éditeur de texte ou d’un chiffrier et un espace de travail plus grand dans plusieurs applications où la grandeur de l’écran joue un rôle primordial.

Cette tablette dispose aussi d’une caméra frontale de format 720p destinée au clavardage vidéo, du Wi-Fi 802.11 b/g/n et du Bluetooth 2.1+ EDR. On peut renvoyer l’affichage de son écran sur l’écran d’un téléviseur HD en se servant du port HDMI et d’un câble Mini-HDMI à HDMI (non fourni), ce qui est très apprécié quand on veut faire une présentation à l’écran directement depuis la tablette ou quand on veut regarder des vidéos d’Internet aussi bien que des films retransmis en ligne par les différentes webtélés. En plus, l’Archos 80 G9 renferme un GPS intégré qui permet d’en faire un outil de navigation routière très efficace, assez surprenant avec des logiciels comme CoPilot Premium North America et le grand écran de 8 pouces qui affiche des cartes détaillées.

Beaucoup d’applications

En se servant de la tablette, on se rend compte que le système d’exploitation Android 3.2 Honeycomb a été créé avec les tablettes à l’esprit. Il faut cependant faire une mise à niveau dès qu’on a configuré l’accès Wi-Fi de la tablette qu’on a achetée. Une fois que c’est fait, tout semble bien se comporter. Sous Android 3.2, le fonctionnement général est plus fluide et différentes fonctions sont plus cohérentes. Il n’y a cependant rien dans l’interface de bien différent d’avec Android 2.1, 2.2 ou 2.3. Néanmoins, plusieurs applications qui fonctionnaient très bien sous l’ancienne version du système d’exploitation ne marchent plus, pour l’instant, sous Android 3.2 et il faudra attendre une adaptation avant de pouvoir en profiter sur cette nouvelle tablette.

Au départ, on trouve sur l’appareil les principales applications mobiles de Google: Gmail, Youtube, Google Maps, Google Calendar… On apprécie aussi de pouvoir se servir d’Adobe Flash 10.3 et de toutes les applications que cela permet d’utiliser aussi bien que des sites Web avec des animations en Flash. Comme pour les autres tablettes sous Android, l’Android Market est la principale source d’applications, avec un choix de plus de 250 000 produits différents, mais on peut aussi télécharger et installer des applications Android qui ne sont pas passées par le marché officiel, ce qui peut être très pratique pour les entreprises qui développent leurs propres applications et ne tiennent pas à ce que trop de monde les aient entre les mains.

Dans l’ensemble, j’apprécie cette tablette, au moins autant qu’un iPad 2, parce qu’elle me permet de faire à peu près tout ce que je faisais sur un iPad, mais pour un prix bien inférieur. La seule chose que je lui reproche, c’est une qualité de fabrication médiocre qui fait qu’elle semble beaucoup plus fragile que la plupart des autres tablettes, peut-être juste parce que le plastique utilisé est moins rigide. Autrement, c’est un bon produit que je recommande à tous ceux qui souhaitent acquérir une bonne tablette, pas trop chère.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de novembre 2011 de Direction informatique, cliquez ici

François Picard est journaliste et éditeur du webzine Atout Micro.




Tags: , , , , ,