La tablette en hausse, le téléphone intelligent stagne


Fanny Bourel - 21/12/2015

La tablette numérique gagne du terrain au Québec alors que le téléphone intelligent a du mal à faire de nouveaux adeptes.BYOD

Selon les résultats de l’enquête NETendances 2015 du CEFRIO, plus d’un Québécois sur deux (54,6 %) possède un ou deux appareils mobiles, c’est-à-dire une tablette numérique, un téléphone intelligent, un téléphone mobile de base, une liseuse, un baladeur MP3 ou une montre intelligente.

Près du quart des adultes disposent même de trois appareils alors que 18 % d’entre eux n’en ont aucun. C’est chez les 35-44 ans que le taux d’équipement est le plus élevé avec 2,5 appareils par personne en moyenne.

Téléphone intelligent et tablette au coude à coude

Le taux d’adoption du téléphone intelligent progresse peu, avec 53,3 % des adultes québécois qui en sont équipés contre 52,3 % l’an dernier. Chez les moins de 45 ans, le téléphone intelligent domine la tablette numérique mais se laisse supplanter chez les 55 ans et plus. Les deux jouent à égalité parmi les 46-54 ans.

Par contre, ils sont de plus en plus nombreux à devenir propriétaires d’une tablette numérique. Cette année, 46,4 % des Québécois en ont une, soit 7,5 points de plus qu’en 2014.

L’iPad d’Apple reste la tablette reine puisque deux tablettes sur trois sont de marque Apple et 47,2 % des personnes qui songent à se procurer une tablette veulent un iPad.

Parmi les téléphones intelligents, Android dépasse iOS, avec 46,1 % contre 42,4 %.

Quant à la liseuse numérique, elle gagne du terrain. Son taux d’adoption est passé de 5 à 9 % entre 2013 et 2015. Nouvelle sur le marché, la montre intelligente aurait conquis 1,2 % des Québécois.

Une polyvalence prisée

Au plan des usages, les Québécois se servent surtout de leurs appareils mobiles pour se divertir – 85 % d’entre eux prennent des photos ou des vidéos, 70 % suivent l’actualité, 63,5 % jouent et 56 % visionnent des vidéos, des séries ou des films – et pour communiquer, à 84 % par messages textes ou par courriels.

La moitié des mobinautes effectuent des transactions bancaires et paient leurs factures, grâce à un appareil mobile. Ils sont un peu moins nombreux à magasiner en ligne (44 %) et près de 36 % à comparer les prix, depuis leur mobile, lorsqu’ils sont en boutique. Une activité ayant augmenté de 6 points depuis 2014.

En 2016, 28,7 % des Québécois ont l’intention d’acheter un appareil mobile, le téléphone intelligent arrivant devant la tablette numérique dans les intentions d’achat.

Lire aussi:

Élargissement du marché des appareils mobiles au Québec

Hausse de l’achat en ligne mobile au Québec

Les Québécois plus friands de webtélé et de lecture en continu




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,