La Caisse de dépôt veut investir dans le Silicon Valley israélien


Dominique Lemoine - 11/02/2015

La Caisse de dépôt et placement du Québec et Claridge créent la coentreprise Claridge CDPQ Israël, dont l’objectif sera d’investir dans les secteurs de la technologie et de l’innovation en Israël.Logos de la Caisse de dépôt et placement du Québec et de Claridge

La Caisse de dépôt et placement du Québec, qui est le gestionnaire de fonds institutionnel du gouvernement du Québec, affirme que son association avec la société d’investissement Claridge, dont le siège social est situé à Montréal et qui représente les intérêts de la famille de Stephen Bronfman, vise à tirer profit des occasions d’affaires dans les secteurs de la technologie et de l’innovation en Israël.

La coentreprise détenue à parts égales sera établie à Tel Aviv. « Maintenant reconnue comme un nouveau Silicon Valley, Israël a développé un écosystème d’entreprises innovantes. Le phénomène est tel qu’Israël est maintenant l’un des pays ayant le plus d’entreprises inscrites au Nasdaq », soutient la Caisse.

De son côté, le président et chef de la direction de Claridge, Pierre Boivin, qui a aussi été président et chef de la direction des Canadiens de Montréal, ajoute que la coentreprise met en place l’infrastructure nécessaire pour développer des opportunités d’investissement dans des entreprises technologiques à fort potentiel de croissance qui sont rendues à l’étape de la commercialisation.

« Grâce à cette coentreprise, la Caisse pourra aussi permettre à des entreprises d’ici d’être en contact avec des technologies israéliennes », précise la Caisse.

Lire aussi :

Chekkt : un site de commerce électronique interentreprises

Urbanimmersive obtient un placement privé de la Caisse de dépôt




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+