Kickstarter: l’originalité avant tout


Benjamin Jébrak - 16/09/2013

La plateforme de financement collaboratif américaine Kickstarter pourrait refuser votre projet technologique. IT Business Canada explique pourquoi.

kickstarter_logoL’équipe chargée d’approuver les projets proposés à la plate-forme de financement Kickstarter, nouvellement arrivée au Canada, ne s’enthousiasme pas pour les entreprises en développement de technologie. Elle recherche d’abord la créativité et l’originalité des projets. De plus, les demandes doivent impérativement pouvoir être classées dans l’une des treize catégories de la plateforme.

Pour Kickstarter, leur plateforme est une vitrine sur l’innovation avant d’être un outil générant des revenus. Elle ne cherche donc pas à mettre tous les projets proposés sur un pied d’égalité, mais promeut avant tout le travail créatif.

Pour les créateurs, le meilleur moyen de savoir si un projet répond aux exigences de la plateforme de financement collaboratif est encore de passer par le processus de sélection, selon IT Business Canada. Si le projet n’est pas accepté, les créateurs pourront tout de même présenter leur projet à Indiegogo ou bien à Fundrazr, la plus importante plateforme de financement collaboratif au Canada.

Lire la suite de l’article sur IT Business Canada, une publication sœur de Direction Informatique (en anglais)




Tags: , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+