Jeu vidéo : le budget du Québec vu par l’Alliance numérique et le RPM


Dominique Lemoine - 30/03/2015

Le rétablissement du crédit d’impôt remboursable pour la production de titres multimédias (CTMM) au niveau de 37,5 % plaît à l’Alliance numérique.Logo d'Alliance numérique

Le regroupement Alliance numérique, qui représente désormais les studios de l’industrie du jeu vidéo au Québec, mentionne aussi une somme de quinze millions de dollars qui est destinée à l’émergence de jeunes pousses québécoises et au développement de la propriété intellectuelle.

« Ce sont des mesures fiscales rentables qui génèrent des emplois à haute valeur ajoutée. Le Québec peut jouer à armes égales avec les autres juridictions qui ont mis en place des mesures fiscales très avantageuses. Nous pourrons conserver notre expertise, nos emplois et nos entreprises », soutient l’Alliance numérique.

De son côté, le Regroupement des producteurs multimédia (RPM) affirme que l’augmentation du CTMM, la bonification du crédit d’impôt pour les productions présentées à l’extérieur du Québec et la somme de quinze millions de dollars pour les entreprises en démarrage « soutiendront l’industrie québécoise de la production multimédia ».

« Les encouragements fiscaux sont pratiquement inutiles pour les entreprises en démarrage, puisque, pour en tirer profit, l’entreprise doit d’abord avoir de l’argent et en dépenser », d’où l’importance d’autres moyens, selon le RPM, qui ajoute promouvoir un « meilleur équilibre » entre PME et très grandes entreprises, ainsi qu’entre médias traditionnels et émergents.

Lire aussi:

Budget québécois 2014-2015 : réactions de l’industrie des TI

Début d’une nouvelle ère chez Alliance numérique

L’Alliance numérique perd son directeur général




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+